SocGen veut séduire les particuliers malgré des vents contraires

vendredi 20 novembre 2015 15h06
 

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Société générale espère recruter en France 100.000 particuliers par an d'ici 2020, soit l'horizon de son plan de digitalisation, une période qui sera pourtant marquée par la fermeture de 20% de ses agences, l'introduction de frais de tenue de compte et la fin du conseiller dédié pour chaque client.

Pour la banque, qui veut "réinventer la relation de proximité", la facilitation en agence et sur internet des opérations du quotidien ainsi que l'accès à des services plus spécialisés doivent permettre de séduire les particuliers malgré l'offensive commerciale des banques 100% en ligne qui ont plus que jamais le vent en poupe.

"On a commencé depuis deux ans à fermer des agences et cela ne nous a pas empêchés, bien au contraire, d'avoir une base de clients qui s'élargit", a noté vendredi lors d'une conférence de presse le directeur général délégué chargé de la banque de détail.

"Nous n'abandonnons aucun territoire", a promis Laurent Goutard, expliquant que c'est surtout dans les centre urbains, territoire de prédilection de la banque, que le maillage sera rationalisé.

En 2020, Société générale compte s'appuyer sur un réseau d'environ 1.800 agences, contre 2.221 à fin 2014.

La banque au logo rouge et noir, qui compte huit millions de clients particuliers, en veut pour exemple sa nouvelle agence pilote à Dijon, qui a remplacé plusieurs structures plus petites et préfigure l'offre généralisée dans quelques années.

Un large espace en libre service donne accès à une gamme toujours plus étendue d'opérations. L'accès à des conseillers spécialisés sur des thématiques comme l'immobilier, l'épargne ou la retraite est renforcé.

L'annonce d'une généralisation des frais de tenue de compte par tous les grands réseaux français n'est pas non plus vue par SocGen comme une mesure rédhibitoire qui jettera les consommateurs dans les bras des banques en ligne, dont les frais sont moins élevés.   Suite...

 
Société générale espère recruter en France 100.000 particuliers par an d'ici 2020, soit l'horizon de son plan de digitalisation, une période qui sera pourtant marquée par la fermeture de 20% de ses agences, l'introduction de frais de tenue de compte et la fin du conseiller dédié pour chaque client. /Photo d'archives/REUTERS/ Jacky Naegelen