Le plan stratégique de Sanofi ne convainc pas le marché

vendredi 6 novembre 2015 14h39
 

par Noëlle Mennella et Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Sanofi, confronté à la baisse de ses ventes dans le diabète, va augmenter ses dépenses de recherche et réduire ses coûts dans les cinq années qui viennent, mais a prévenu vendredi que son bénéfice par action n'augmenterait pas de manière significative en 2016 ni en 2017, ce qui fait chuter son titre en Bourse.

En présentant son plan stratégique à cinq ans, sept mois après son arrivée à la tête du laboratoire français, le directeur général Olivier Brandicourt a aussi annoncé que Sanofi examinait ses options stratégiques pour son pôle de santé animale (Merial) et son activité dans les génériques en Europe.

La feuille de route prévoit des économies de 1,5 milliard d'euros d'ici à 2018 et une augmentation des investissements annuels dans la recherche susceptibles d'atteindre jusqu’à six milliards d’euros d’ici à 2020 (contre 4,8 milliards en 2014).

"Compte tenu des investissements dans les lancements, des défis de l’activité diabète et de la mise en oeuvre progressive des économies de coûts, Sanofi ne prévoit pas de délivrer de croissance significative de son BNPA des activités pour la période 2016-2017", prévient le cinquième laboratoire mondial.

A partir de 2018, le groupe table cependant sur une progression de son bénéfice par action plus rapide que celle de son chiffre d'affaires.

Sanofi avait déjà prévenu en présentant ses résultats du troisième trimestre que les ventes de sa division diabète baisseraient entre 4% et 8% par an d'ici à 2018.

DÉCISION SUR MERIAL D'ICI 12 MOIS   Suite...

 
Sanofi a présenté vendredi un plan stratégique à cinq ans basé sur des économies de coûts, l'augmentation de ses investissements en recherche et une restructuration de son portefeuille qui conduit le groupe pharmaceutique a "examiner des options stratégiques" pour Merial et son activité génériques en Europe. /Photo prise le 26 octobre 2015/REUTERS/Robert Pratta