Conforté à la tête de BPCE, Pérol va former une nouvelle équipe

mercredi 4 novembre 2015 19h50
 

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Le conseil de surveillance du groupe bancaire mutualiste BPCE a voté mercredi à l'unanimité le renouvellement anticipé du mandat du président du directoire François Pérol, qu'il a chargé de former une nouvelle équipe de direction.

Cette reconduction, cumulée à la recomposition de l'état-major du groupe mutualiste, semble à même de mettre un terme aux incertitudes qui pesaient sur la gouvernance de BPCE depuis plusieurs mois.

"Le conseil de surveillance a demandé à François Pérol de composer un nouveau directoire pour le 16 novembre, date du prochain conseil de surveillance", a annoncé BPCE dans un communiqué.

Parmi les postes stratégiques du directoire figurent celui de Laurent Mignon, directeur général de Natixis, la banque d'affaires cotée du groupe, comme celui de Daniel Karyotis, directeur général chargé des finances.

Durant une conférence téléphonique, François Pérol a indiqué que Laurent Mignon resterait à son poste mais n'a pas souhaité donner plus de détails sur ce à quoi ressemblera son nouvel état-major.

"Le conseil décidera de cela le 16 novembre prochain", a-t-il répondu, interrogé sur la possibilité qu'interviennent des changements profonds dans l'équipe dirigeante.

François Pérol a aussi indiqué qu'il souhaitait "aller au bout" des objectifs du plan stratégique 2014-2017 mais que de nouveaux chantiers s'ouvriraient.

"Compte tenu de l'accélération des changements liés au digital, il nous faut revisiter un certain nombre de sujets stratégiques, notre organisation technologique et informatique, par exemple, fait partie des sujets qu'il nous faut revisiter sans attendre", a-t-il expliqué.   Suite...

 
Le conseil de surveillance du groupe bancaire mutualiste BPCE a voté mercredi pour le renouvellement anticipé du mandat du président du directoire François Pérol, selon une source proche du dossier, qui précise que le vote s'est fait à l'unanimité. /Photo prise le 19 février 2015/REUTERS/Christian Hartmann