Obama entend trancher avant son départ sur le projet Keystone

mardi 3 novembre 2015 23h21
 

par Nia Williams et Valerie Volcovici

CALGARY/WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama entend prendre une décision sur le projet d'oléoduc Keystone XL avant la fin de son mandat en janvier 2017, a confirmé mardi la Maison blanche, qualifiant de "curieuse" la volonté de la compagnie canadienne TransCanada de suspendre l'examen de sa demande d'autorisation.

L'initiative de TransCanada, qui porte ce projet estimé à 8 milliards de dollars, apparaît pour nombre d'observateurs comme une manière de repousser la décision définitive de l'administration américaine après l'élection présidentielle de novembre 2016, avec l'espoir d'une alternance politique.

Keystone XL est au coeur d'une lutte politique entre l'industrie pétrolière et les défenseurs de l'environnement.

Le département d'Etat, a expliqué mardi le porte-parole de la présidence Josh Earnest, étudie la demande de suspension de la compagnie canadienne, déposée la veille, "afin d'en déterminer la teneur exacte et les motivations".

"Mais étant donné tout le temps qui a déjà été consacré (à ce dossier), il me semble curieux de demander une telle pause", a ajouté Josh Earnest.

La demande de permis a été déposée en 2008 par TransCanada.

Si Hillary Clinton, favorite de la primaire démocrate, s'est récemment rangée dans le camp des opposants au projet, la plupart des candidats à l'investiture républicaine en sont au contraire partisans.

Keystone XL, dont la capacité devrait être de 830.000 barils par jour, doit courir sur 1.900 km entre l'Alberta et le Nebraska, où il serait connecté au réseau existant.   Suite...

 
Barack Obama entend prendre une décision sur le projet d'oléoduc Keystone XL avant la fin de son mandat en janvier 2017, a confirmé mardi la Maison blanche, qualifiant de "curieuse" la volonté de la compagnie canadienne TransCanada de suspendre l'examen de sa demande d'autorisation. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Cullen