COR-Le marché des IPO reste ouvert, mais gare aux valorisations

lundi 2 novembre 2015 15h10
 

par Matthieu Protard et Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Correction. Suppression d'une partie de la citation de Cyril Revenu de HSBC au 9e paragraphe.

Bien que plus difficile et plus sélectif, le marché des introductions en Bourse reste ouvert en France en dépit de l'échec de la mise sur le marché de Deezer et de la chute du titre Showroomprivé.com pour ses premiers pas en Bourse.

Alors qu'Amundi et Oberthur préparent leur arrivée sur Euronext Paris d'ici la fin de l'année, les spécialistes des marchés de capitaux ne redoutent pas une fermeture brutale des IPO comme cela fut le cas au quatrième trimestre de l'an dernier.

L'absence de tensions et de volatilité excessives sur les marchés d'actions maintient, selon eux, un environnement toujours favorable aux introductions en Bourse. A charge pour les candidats aux IPO d'être plus raisonnables sur les niveaux de valorisation attendus.

"Le fait que Showroomprivé.com sorte montre clairement que les marchés ne sont pas fermés", souligne Philippe Kubisa, associé chez PricewaterhouseCoopers (PwC) et spécialiste des marchés de capitaux. "Les conditions de marché permettent des introductions en Bourse. Il n'y a ni volatilité ni tensions excessives sur les marchés."

"Il faut par contre faire des efforts et être plus raisonnable sur les valorisations pour permettre aux opérations de sortir dans de bonnes conditions", poursuit-il.

La France n'est pas le seul pays européens à connaître des IPO plus difficiles. Les dernières introductions en Bourse en Allemagne ont aussi été plus poussives.

Des groupes allemands comme le transporteur maritime Hapag-Lloyd ou le fabricant de plastique Covestro, ont aussi dû revoir à la baisse leurs ambitions lors de leur IPO pour séduire des investisseurs devenus plus sélectifs.   Suite...

 
Bien que plus difficile et plus sélectif, le marché des introductions en Bourse reste ouvert en France en dépit de l'échec de la mise sur le marché de Deezer et de la faible performance du titre Showroomprivé.com. L'absence de tensions et de volatilité excessives sur les marchés d'actions maintient, selon les spécialistes des marchés de capitaux, un environnement toujours favorable aux introductions, charge aux candidats aux IPO d'être plus raisonnables sur les niveaux de valorisation. /Photo d'archives/REUTERS/Paulo Whitaker