2 novembre 2015 / 09:20 / il y a 2 ans

Léger tassement de la croissance manufacturière en Allemagne

L'activité manufacturière en Allemagne a légèrement ralenti en octobre mais reste suffisamment robuste pour alimenter la croissance de la première économie d'Europe, qui semble résister au scandale Volkswagen et à la conjoncture chinoise déprimée en ce début de quatrième trimestre. L'indice PMI Markit du secteur manufacturier s'établit à 52,1 dans sa version définitive, ce qui est mieux que l'estimation "flash" de 51,6, mais inférieur aux niveaux de 52,3 en septembre et de 53,3 en août. /Photo d'archives/Fabian Bimmer

PARIS/LONDRES (Reuters) - - L'activité manufacturière en Allemagne a légèrement ralenti en octobre mais reste suffisamment robuste pour alimenter la croissance de la première économie d'Europe, qui semble résister au scandale Volkswagen et à la conjoncture chinoise déprimée en ce début de quatrième trimestre.

L'indice PMI Markit du secteur manufacturier, qui contribue pour environ un cinquième à l'économie allemande, s'établit à 52,1 dans sa version définitive, ce qui est mieux que l'estimation "flash" de 51,6, mais inférieur aux niveaux de 52,3 en septembre et de 53,3 en août.

L'indice reste néanmoins nettement au-dessus de la barre de 50 séparant croissance et contraction d'une activité.

"L'indice PMI suggère une légère amélioration des conditions d'activité des entreprises", a estimé Oliver Kolodseike, économiste chez Markit.

La production des entreprises a augmenté pour le trentième mois d'affilée et elles ont reçu davantage de commandes à l'exportation. Certaines ont toutefois fait état d'une demande plus faible en provenance de la Russie et de la Chine.

Le secteur a continué d'embaucher mais à son rythme le plus faible en quatre mois.

Oliver Kolodseike a relevé certains "signaux d'avertissement" dans les données PMI, dont la première hausse en un an des stocks de produits finis ou un recul des nouvelles affaires parmi les fabricants de biens intermédiaires

"Cependant, il est trop tôt pour dire si le secteur manufacturier allemand est en plein ralentissement ou si l'enquête d'octobre représente simplement un accès de faiblesse temporaire."

Bureaux européens de Reuters, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below