Le scandale pèse sur les immatriculations de VW en France

lundi 2 novembre 2015 13h15
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de la marque Volkswagen en France ont subi en octobre les premiers effets du scandale qui frappe le groupe allemand et les ventes de voitures diesel ont continué de diminuer, selon les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Le marché français dans son ensemble a quant à lui marqué le pas le mois dernier, avec une hausse des immatriculations de voitures neuves limitée à 0,6% en données brutes, à 161.030 unités, après deux mois en fanfare (+9,1% en septembre et +10% en août).

Les immatriculations de Volkswagen, qui étaient restées très vigoureuses en septembre malgré la crise qui venait d'éclater chez le constructeur allemand, ont baissé de 3% en octobre pour la marque éponyme. En revanche, à l'échelle du groupe, elles ont encore augmenté de 2,7% grâce à d'autres marques (Skoda, Seat et Audi).

"Il y a un impact, mais un impact qui reste mesuré compte tenu de l'ampleur du scandale", commente Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. "On verra au cours des prochains mois comment les commandes ont évolué."

Octobre, marqué par de nombreuses journées portes ouvertes, est un mois important pour les prises de commandes dans l'automobile.

Quant aux voitures diesel, au centre du scandale sur les modèles Volkswagen équipés de logiciels permettant de manipuler les tests d'émissions polluantes, leurs immatriculations ont continué à décéléré, selon les chiffres du CCFA. Leur part a été ramenée à 54,5% en octobre, contre 55,7% en septembre et 62,1% il y a un an.

"LE MARCHÉ RESTE FRAGILE"   Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE