Merck bénéficie de ses médicaments d'oncologie et anti-diabète

mardi 27 octobre 2015 15h47
 

(Reuters) - Merck a publié mardi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu et relevé son objectif de résultat annuel, grâce notamment à une augmentation de la demande de ses médicaments d'oncologie et de ses traitements du diabète.

Le laboratoire anticipe dorénavant un bénéfice par action annuel de 3,55 à 3,60 dollars contre 3,45 à 3,55 dollars précédemment.

Le chiffre d'affaires du traitement du diabète Januvia et du médicament similaire appelé Janumet a augmenté de 9,5% à 1,58 milliard de dollars, alors qu'il n'avait augmenté que de 1% durant la période précédente.

En volume, les ventes de Januvia ont augmenté de 4% durant le trimestre, a dit Adam Schechter, patron de la division santé humaine, précisant que ces traitements du diabète de type 2 avaient reçu un apport de 100 millions de dollars du fait des mesures de stockage des grossistes. Mesures qui toutefois risquent au contraire de freiner les ventes du quatrième trimestre et au-delà, a-t-il ajouté.

Quant au Keytruda, médicament d'une nouvelle classe de traitements prometteurs des mélanomes et du cancer du poumon, il a réalisé un C.A. de 159 millions de dollars.

"Merck reste à la pointe dans l'oncologie avec le Keytruda", commente Alex Arfaei, analyste de BMO Capital Markets. Selon lui, ce médicament, qui bloque une protéine appelée PD-1 laquelle permet aux tumeurs de ne pas être détectées par le système immunitaire, réalisera un C.A. de l'ordre de neuf milliards de dollars d'ici 2023, en tant que traitement de différentes formes de cancer.

Pour le directeur général Ken Frazier, les informations des médias relatives à Valeant Pharmaceuticals International ou à d'autres laboratoires qui font flambler les prix des médicaments font beaucoup de bruit sans pour autant ternir en profondeur la réputation du secteur.

"On admet que ce secteur est important", a-t-il dit. "Nos innovations sont d'une importance vitale pour la société".

Le laboratoire américain a sinon fait état d'un bénéfice net doublé au troisième trimestre, à 1,83 milliard de dollar (1,65 milliard d'euros), soit 64 cents par action, contre 895 millions (31 cents/action) un an plus tôt.   Suite...

 
Merck & Co a publié un bénéfice trimestriel meilleur que prévu et relevé son objectif de résultat pour l'ensemble de l'année, grâce notamment à une augmentation de la demande de ses médicaments pour le traitement du diabète et du cancer. Le laboratoire américain a fait état d'un bénéfice net multiplié par deux au troisième trimestre, à 1,83 milliard de dollar contre 895 millions un an plus tôt. /Photo d'archives/REUTERS/Jeff Zelevansky