October 27, 2015 / 8:04 AM / in 2 years

BP réduit encore la voilure pour résister à la chute du brut

3 MINUTES DE LECTURE

BP a revu en baisse ses investissements annuels (capex) pour la troisième fois de l'année et annoncé de nouvelles cessions d'actifs dans le cadre de sa stratégie visant à résister à la lourde chute des cours du pétrole. /Photo d'archives/Luke MacGregor

LONDRES (Reuters) - BP a revu en baisse son objectif d'investissements annuels pour la troisième fois cette année et annoncé de nouvelles cessions d'actifs dans les années à venir pour faire face à la chute prolongée des cours du pétrole.

Le groupe pétrolier britannique a annoncé mardi que ses investissements (capex) 2015 seraient désormais proches de 19 milliards de dollars (17,2 milliards d'euros), contre 20 milliards précédemment estimés, et qu'ils seraient ramenés à 17-19 milliards de dollars par an jusqu'en 2017. C'est la troisième fois que BP abaisse son objectif de capex pour 2015 par rapport à une prévision initiale de 24 à 26 milliards.

"Nous sommes désormais partis pour rééquilibrer notre cadre financier dans le nouvel environnement de prix", déclare le directeur Bob Dudley dans le communiqué de résultats.

La compagnie, qui a déjà vendu près de 50 milliards de dollars d'actifs depuis la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique, a également annoncé qu'elle s'attendait à céder encore trois à cinq milliards de dollars d'actifs en 2016.

Le cours moyen du Brent était à 50 dollars le baril au troisième trimestre contre 61,9 dollars au deuxième et 101,9 dollars au troisième trimestre 2014, selon BP.

Sur les trois mois à fin septembre, le bénéfice net ajusté de BP s'est établi à 1,8 milliard de dollars, dépassant nettement le consensus de 1,2 milliard fourni par la compagnie.

Ces résultats ont encore une fois été dopés par son bénéfice dans le raffinage et le trading, son activité d'aval, qui a atteint 2,3 milliards, contre 1,5 milliard un an auparavant.

Le groupe a par ailleurs indiqué que ses charges de restructuration devraient encore augmenter d'un milliard de dollars d'ici la fin de 2016 à 2,5 milliards.

BP a en outre drastiquement réduit ses coûts d'exploitation de trois milliards de dollars pour les neuf premiers mois de 2015, par rapport à la même période de 2014, et annoncé que ses coûts en 2017 seraient inférieurs de six milliards à ceux de 2014.

"Tout cela souligne la forte priorité accordée au maintien de notre dividende, puis à la croissance de notre génération nette de trésorerie et des distributions aux actionnaires à long terme", dit Bob Dudley dans le communiqué.

Karolin Schaps et Ron Bousso, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below