October 25, 2015 / 4:28 PM / 2 years ago

Apple attendu à Wall Street, record en vue pour le Nasdaq 100

6 MINUTES DE LECTURE

Les valeurs technologiques continueront de tenir le haut de l'affiche à Wall Street lors de la semaine à venir, avec un possible record pour l'indice Nasdaq 100 si Apple ne déçoit pas avec ses résultats mardi soir. /Photo prise le 25 septembre 2015/David Gray

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs technologiques continueront de tenir le haut de l'affiche à Wall Street lors de la semaine à venir, avec un possible record pour l'indice Nasdaq 100 si Apple ne déçoit pas avec ses résultats mardi soir.

Grâce aux résultats meilleurs que prévu d'Alphabet, Amazon et Microsoft, les "techs" ont permis cette semaine au marché d'oublier pour de bon son accès de faiblesse du mois d'août, sa pire correction en quatre ans. L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a pris 0,9% sur la semaine, à 17.646,70 points, le S&P-500 a encore gagné 1,1% à 2.075,15 et le Nasdaq Composite s'est adjugé 2,27% à 5.031,86.

La hausse a été générale sur les marchés boursiers mondiaux, aidés également par un discours très accommodant de Mario Draghi -- le président de la Banque centrale européenne qui a laissé entrevoir une amplification de son programme de rachats d'actifs -- et par une nouvelle baisse de taux en Chine.

Les facteurs de soutien attendus cette semaine à Wall Street sont le statu quo prévisible de la Réserve fédérale sur ses taux à l'issue de sa réunion monétaire de mardi et mercredi, la statistique préliminaire de la croissance américaine au troisième trimestre publiée jeudi, et les résultats d'Apple qui tomberont mardi après la clôture.

Le Nasdaq-100, qui comprend Apple, n'est qu'à 1,5% de son plus haut de l'année et à 4,0% de son record absolu qui remonte à mars 2000, lors de la bulle de la "nouvelle économie".

Depuis le 25 août, date où l'indice a touché son plus bas de 2015, Intel et Microsoft ont repris chacun plus de 30% tandis que les cours de Bourse d'Amazon et de Facebook se sont redressés de respectivement 28 et 23%.

Apple est resté à la traîne, ne reprenant que 14,8% sur ces deux mois à comparer à un gain de 15,1% pour le Nasdaq-100.

Et malgré un bond de 7,2% sur la semaine, sa meilleure performance hebdomadaire depuis un an, le titre du fabricant de l'iPhone n'a pas atteint de record ou de plus haut de plusieurs années contrairement à Microsoft, Facebook, Alphabet ou Amazon.

Moment De vérité Pour Apple

Pour mardi, les analystes attendent en moyenne un chiffre d'affaires de 51,1 milliards de dollars (46,4 milliards d'euros) au troisième trimestre, qui marquerait une croissance de 21,3% sur un an. Le bénéfice par action est prévu à 1,879 dollar.

"La barre a été un peu relevée pendant la semaine, il y a davantage d'optimisme", commente Michael James, responsable du trading actions chez Wedbush Securities à Los Angeles.

Reste à voir le verdict du marché. Sur les huit derniers trimestres, le titre de la première capitalisation mondiale a réagi par un écart de 4,4%, à la hausse ou à la baisse, le jour suivant la publication des résultats trimestriels.

"Est-ce qu'une publication meilleure que prévu d'Apple aidera ? Sûrement. Mais même sans ce coup de pouce on pourrait y arriver", dit Michael James, interrogé sur la possibilité d'un nouveau sommet pour le Nasdaq 100.

"La puissance des variations qu'on a pu voir sur les grandes capitalisations du secteur des techs est tout simplement à couper le souffle", ajoute-t-il.

Les valeurs des semi-conducteurs, dopées par le mouvement de consolidation dans le secteur, ont aussi participé au mouvement et l'une d'elles, SanDisk, affiche la meilleure progression du Nasdaq 100 depuis le 25 août. Le titre a pris 70% sur des spéculations d'OPA qui se sont matérialisées mercredi dernier avec une offre de quelque 19 milliards de dollars (16,7 milliards d'euros) de Western Digital.

Kim Forrest, analyste chez Fort Pitt Capital Group à Pittsburgh, se félicite elle aussi que les grosses capis soient à l'origine du redressement du Nasdaq.

"Par le passé, on a vu le Nasdaq 100 grimper sur des investissements spéculatifs, mais cette fois il s'agit de valeurs établies qui assurent un vrai rendement pour les actionnaires", remarque-t-elle. "Ce leadership des techs est mérité : le marché boursier récompense leur croissance."

Les Biotechs Dans Le Dur

Si le compartiment technologique a mené le redressement de Wall Street, les biotechs, elles, sont tombées de leur piédestal : l'indice Nasdaq Biotech a perdu 3,5% depuis le 25 août, et plus de 20% par rapport à son pic de 2015.

"On assiste à une rotation majeure au détriment du secteur de la santé et en faveur des techs, qui s'est poursuivie après les derniers résultats de société", note Michael James (Wedbush) en faisant allusion aux publications meilleures qu'attendu d'Amazon, de Microsoft et d'Alphabet jeudi soir.

La curée des biotechs a commencé en septembre avec un tweet de Hillary Clinton, favorite pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle de 2016, dénonçant les prix élevés de certains traitements. Le mouvement vendeur s'est ensuite propagé à l'ensemble des valeurs de la santé, des groupes pharmaceutiques traditionnels aux assureurs santé en passant par les opérateurs d'hôpitaux.

Depuis leurs pics de juillet, le Nasdaq Biotech a perdu 23%, l'indice S&P de la santé 12% et l'indice S&P 500 de l'assurance santé 31%.

Les gérants n'attendent aucune amélioration dans les prochains mois et mettent au contraire en avant le risque d'enquêtes des autorités sur les politiques de prix, sans oublier l'endettement des hôpitaux à la merci d'une hausse des taux ou l'effet qui s'estompe de la réforme "Obamacare".

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below