McDonald's bat le consensus au 3e trimestre, la demande repart

jeudi 22 octobre 2015 17h29
 

(Reuters) - McDonald's a publié jeudi la première hausse en plus d'un an de ses ventes trimestrielles mondiales à magasins comparables et a indiqué que cette tendance devrait se poursuivre lors du trimestre en cours, suggérant que les efforts de restructuration initiés par son nouveau directeur général portaient leurs fruits.

Les solides résultats trimestriels du groupe ont été salués en Bourse et le titre du géant de la restauration rapide s'est adjugé jusqu'à 8,1% en début de matinée à Wall Street pour atteindre un cours record de 110,88 dollars.

Vers 15h00 GMT, l'action, bien partie pour réaliser sa meilleure performance en séance en sept ans, s'inscrit en hausse de 7%.

Depuis l'arrivée de Steve Easterbrook à la tête du groupe en mars, McDonald's a procédé à une simplification de ses menus, a amélioré la qualité du service en augmentant les salaires de ses employés et tente de proposer des aliments plus sains.

Ces efforts semblent avoir été appréciés des clients et la chaîne a vu ses ventes mondiales à magasins comparables augmenter de 4% au troisième trimestre, alors que les analystes du consensus Metrix tablaient sur une hausse de 1,9% seulement.

Cette progression a notamment été alimentée par une reprise de la demande en Chine, où les ventes avaient plongé à la suite d'un scandale alimentaire en juillet 2014.

Les nouveaux produits proposés ont également rencontré le succès aux Etats-Unis, où les ventes à périmètre comparable sont repassées en territoire positif pour la première fois en deux ans.

Au cours du trimestre clos le 30 septembre, le bénéfice net du groupe a progressé à 1,31 milliard de dollars (1,16 milliard d'euros), soit 1,40 dollar par action, contre 1,07 milliard de dollars, soit 1,09 dollar par action, un an auparavant.

Le chiffre d'affaires total a baissé de 5,3% à 6,62 milliards de dollars.   Suite...

 
McDonald's a publié jeudi la première hausse (+4% ) en plus d'un an de ses ventes trimestrielles mondiales à magasins comparables, grâce à une reprise de la demande en Chine, où le groupe avait souffert d'une alerte alimentaire, et à la mise en place de nouveaux menus qui ont dopé ses ventes aux Etats-Unis. /Photo prise le 17 mars 2015/REUTERS/Lucy Nicholson