Air France maintient son "plan B" malgré une embellie cet été

jeudi 22 octobre 2015 16h05
 

par Cyril Altmeyer et Marine Pennetier

PARIS (Reuters) - Air France a maintenu jeudi son "plan B" malgré une amélioration de ses performances cet été, estimant que seul un succès des négociations d'ici janvier permettrait de revenir au plan "Perform 2020", moins drastique.

La filiale en difficulté d'Air France-KLM a confirmé lors d'une réunion du comité central d'entreprise (CCE) ce plan alternatif annoncé début octobre après l'échec des négociations syndicales, qui prévoit 2.900 suppressions de postes et le retrait de 14 avions de sa flotte d'ici 2017.

"Ce sont de bons résultats, ils nous facilitent un peu la vie, mais surtout il ne faut pas les utiliser pour dire (...) tout est fini, on arrête", a dit le PDG d'Air France Frédéric Gagey, disant toutefois souhaiter revenir à "Perform 2020", plutôt qu'à un "plan B" rejeté par les syndicats.

Air France-KLM, dont l'Etat détient 17,6%, publiera ses résultats trimestriels le 29 octobre avant l'ouverture de la Bourse.

Air France, qui devrait être bénéficiaire en 2015 pour la première fois depuis 2008, veut notamment ramener son pôle moyen-courrier à l'équilibre en 2017 et porter en deux ans la part de ses lignes long-courriers rentables de 50% à 80%.

Pour atteindre ce dernier objectif, la compagnie française envisage de réduire 10% de son activité long-courrier d'ici 2017 et confirme vouloir réaliser un tiers de ce plan l'an prochain, soit le retrait de cinq avions correspondant à 1.000 départs volontaires.

Les deux tiers restants, avec neuf avions retirés de la flotte, la fermeture de cinq lignes et de possibles licenciements secs, dépendront des négociations qui vont s'engager avec les navigants.

Plusieurs représentants syndicaux ont regretté de ne pas avoir reçu l'assurance que les 2.900 suppressions de postes prévues d'ici 2017 constituaient un nombre maximal.   Suite...

 
Salariés d'Air France manifestant devant l'Assemblée nationale à l'appel de l'intersyndicale. Air France a maintenu jeudi son "plan B" malgré une amélioration de ses performances cet été, estimant que seul un succès des négociations d'ici janvier permettrait de revenir au plan "Perform 2020", moins drastique. /Photo prise le 22 octobre 2015/REUTERS/Charles Platiau