Inquiétudes sur les perspectives de Safran, le titre baisse

jeudi 22 octobre 2015 10h41
 

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Safran recule fortement en Bourse jeudi, les résultats trimestriels supérieurs aux attentes et la confirmation des objectifs n'empêchant pas le marché de s'inquiéter des risques liés à son nouveau moteur LEAP et de la complexité de ses couvertures de change.

L'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité accuse la deuxième plus forte baisse du CAC 40 vers 10h30, perdant 3,7% à 66,96 euros.

Safran précise dans un communiqué prévoir que son exposition nette annuelle en dollars pour la période 2015-2018 se situera entre 7,1 et 8,0 milliards de dollars, sa couverture étant intégralement assurée au cours de 1,25 dollar pour un euro d'ici 2017, avec un mécanisme plus complexe ensuite.

A court terme, le groupe réaffirme que la croissance de son chiffre d'affaires pourrait dépasser 10% cette année si le taux de change "spot" moyen de l'euro se maintient à 1,12 dollar, contre une hausse de 7%-9% prévue à une parité d'un euro pour 1,20 dollar.

Le groupe confirme aussi viser pour 2015 une hausse d'environ 15% de son résultat opérationnel courant ajusté.

Quant aux risques sur le LEAP, successeur du CFM56 coproduit à son tour avec General Electric, ils n'ont pas varié ces derniers mois, a déclaré le directeur général de Safran Petitcolin, dont ce lancement est le principal défi.

Le LEAP, qui affiche plus de 9.600 commandes, doit entrer en service en 2016.

"Nous n’avons pas aujourd’hui de point de blocage et nous sommes très confiants parce qu’on travaille tous les jours à 'dérisquer' la montée en cadence des deux programmes", a dit Philippe Petitcolin lors d'une conférence téléphonique, faisant référence aux moteurs 1A destinés à Airbus et 1B à Boeing.   Suite...

 
Après une nouvelle forte hausse de ses résultats sur les neuf premiers mois de l'année, Safran, équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité, confirme ses objectifs financiers pour 2015 et le calendrier de développement du nouveau moteur d'avion LEAP.  /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes