October 20, 2015 / 8:39 AM / 2 years ago

Oberthur espère lever 500 à 600 millions d'euros en Bourse

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS (Reuters) - Oberthur Technologies a indiqué mardi vouloir lever entre 500 et 600 millions d'euros via une augmentation de capital à l'occasion de son introduction en Bourse à Paris d'ici la fin de l'année.

Le spécialiste des cartes à puce, numéro deux mondial derrière Gemalto, compte utiliser une partie des fonds levés pour refinancer et réduire sa dette.

Des sources proches du dossier avaient dit fin septembre à Reuters qu'Oberthur et son principal actionnaire, le fonds d'investissement Advent International, avaient choisi le chemin de la mise en Bourse après avoir décliné une offre d'achat commune présentée par Carlyle et Eurazeo.

"500 à 600 millions d'euros, c'est la taille de l'offre primaire, c'est-à-dire de l'augmentation de capital qui est prévue", a dit à Reuters Anne-France Laclide, la directrice financière d'Oberthur Technologies, en marge d'une conférence de presse.

Elle a aussi expliqué que le groupe, qui réalise actuellement près de 60% de son chiffre d'affaires sur le segment des services financiers, voulait réduire son endettement à moins de 2,5 fois son Ebitda sur la période allant de 2016 à 2018, contre 2,5 fois actuellement.

"La Barre Du Milliard D'euros"

A ce stade, Oberthur n'a en revanche pas précisé le niveau de valorisation qu'il souhaitait atteindre à l'occasion de son IPO, ni la part du capital qui sera proposée aux investisseurs.

"Il va falloir attendre deux semaines environ pour connaître ces chiffres-là", a simplement déclaré Didier Lamouche, directeur général d'Oberthur, lors d'une conférence téléphonique organisée plus tôt dans la matinée.

Le dirigeant a dit qu'Oberthur Technologies devrait dépasser cette année la barre d'un milliard d'euros de revenus après avoir dégagé en 2014 un chiffre d'affaires consolidé de 960 millions d'euros.

Le groupe a aussi enregistré un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 147 millions d'euros.

A titre de comparaison, son concurrent Gemalto est actuellement valorisé à un multiple de 9,26 fois son Ebitda, selon les données de Thomson Reuters.

Ce multiple valoriserait Oberthur à environ 1,36 milliard d'euros.

Ce nouveau projet d'IPO confirme le dynamisme du marché français des introductions en Bourse depuis un peu plus de deux ans.

D'après les données de Thomson Reuters, la France a enregistré 20 introductions en Bourse depuis le début de l'année pour un volume global de fonds levés de 3,66 milliards de dollars (3,22 milliards d'euros), à comparer à 22 mises sur le marché sur la même période en 2014 pour un volume de 5 milliards de dollars.

Outre Oberthur, le gestionnaire d'actifs Amundi, le spécialiste du déstockage d'articles de mode Showroomprivé.com et le leader français du streaming musical Deezer veulent aussi faire leurs premiers pas en Bourse d'ici la fin de l'année.

Le marché français s'inscrit dans la dynamique européenne, avec 155 IPO enregistrées en Europe depuis début janvier contre 196 l'an dernier.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below