Wall Street dopée par les financières et la santé

jeudi 15 octobre 2015 22h25
 

par Abhiram Nandakumar et Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en nette hausse jeudi, accélérant en fin de séance et récupérant du terrain perdu les deux journées précédentes grâce aux valeurs financières emmenées par Citigroup dont les bons résultats ont été salués.

Les valeurs de la santé ont également apporté une solide contribution à la hausse, en dépit d'une prévision décevante du gérant d'hôpitaux et cliniques privés HCA, qui perd 5%. L'indice des biotechs du Nasdaq a progressé de 4,4%.

L'indice du secteur de la santé a gagné 2,18%, tandis que celui des financières a avancé de 2,31%, les deux plus forts gains de la journée et les dix grands indices sectoriels du S&P-500 finissant tous dans le vert.

"Je pense qu'on en a eu assez et que nous amorçons un rally de fin d'année; évidemment, ça n'ira pas tout seul", a dit Frank Gretz (Wellington Shields).

L'indice Dow Jones a gagné 217 points (1,28%) à 17.141,75. Le S&P-500, plus large, a pris 29,62 points (1,49%) à 2.023,86. Le Nasdaq Composite a avancé de 87,25 points (1,82%) à 4.870,10.

L'un des éléments qui soutiennent les places boursières est le sentiment que la Réserve fédérale attendra l'an prochain pour relever ses taux directeurs. Elle a dit elle-même qu'elle ne ferait rien tant qu'elle ne serait pas convaincue de l'existence d'une reprise économique appelée à durer, prenant en compte une conjoncture mondiale morose.

Pour ce qui concerne l'économie américaine proprement dite, les nombreux indicateurs parus ce jeudi dépeignent de fait une image contrastée.

Les prix de détail ont enregistré en septembre leur baisse la plus marquée en huit mois, un élément qui ne plaide pas pour une remontée des taux immédiate, alors que les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis sont retombées à leur plus bas niveau en 42 ans, indicateur qui favoriserait l'option monétaire exactement inverse.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS