October 15, 2015 / 4:58 PM / in 2 years

La confiance des patrons de PME-ETI continue de monter

2 MINUTES DE LECTURE

Le confiance des dirigeants de PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) continue de s'améliorer sur la lancée de son embellie de l'été même s'ils sont un peu plus pessimistes sur l'économie française, /Photo d'archives/Yves Herman

PARIS (Reuters) - Le confiance des dirigeants de PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) continue de s'améliorer sur la lancée de son embellie de l'été même s'ils sont un peu plus pessimistes sur l'économie française, selon l'Observatoire OpinionWay-Banque Palatine-Challenges publié jeudi.

Leur niveau de confiance dans les perspectives de leur propre entreprise pour les six prochains mois atteint 81%, soit un point de plus qu'en septembre et un nouveau plus haut, alors qu'il était retombé à 60% fin 2014.

La poursuite de cette hausse s'accompagne d'un regain de confiance dans l'économie mondiale (+5 points à 42%) après sa forte baisse (-20 points) de la précédente enquête sur fond de craintes de ralentissement marqué de la croissance dans les pays émergents.

Dans le même temps, le retour de la confiance dans l'économie française constaté depuis le début de l'année a accusé un coup d'arrêt (-4 points à 36%) même si son niveau se maintient nettement au-dessus de la fin 2014, où il avait plongé à 12%.

Les perspectives d'investissement sont malgré tout reparties à la hausse, l'indice qui les mesure atteignant un record à 110, bien que la proportion de chefs d'entreprise anticipant une hausse de leur chiffre d'affaires régresse (-4 points à 36%).

Si les trois quarts (77%, +1 point) envisagent toujours de maintenir le nombre de salariés, ils sont plus nombreux (14% contre 9%) à anticiper une hausse qu'une baisse de leurs effectifs à un horizon de six mois.

Le solde entre les deux était nul en septembre mais il n'a jamais été négatif depuis le début de l'année.

L'étude a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 302 dirigeants d'entreprises, dont le chiffre d'affaires est compris entre 15 et 500 millions d'euros, interrogés par téléphone entre le 22 septembre et le 2 octobre.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below