COR-Vonovia veut contrecarrer le projet de fusion DW-LEG

jeudi 15 octobre 2015 07h42
 

par Arno Schuetze

FRANCFORT (Reuters) - Bien lire Deutsche Wohnen au lieu de Vonovia au 4e paragraphe.

Le premier groupe immobilier allemand Vonovia a annoncé mercredi son intention de formuler une offre de 14 milliards d'euros, dette comprise, pour le rachat du numéro deux du secteur, Deutsche Wohnen, tentant ainsi d'entraver la fusion projetée entre ce dernier et LEG Immobilien.

Vonovia propose 83,14 euros en numéraire plus sept actions nouvelles pour 11 actions Deutsche Wohnen, ce qui valorise l'entreprise à 9,92 milliards d'euros. Son offre est soumise à la condition que Deutsche Wohnen renonce à son projet de fusion à 4,6 milliards d'euros avec LEG Immobilien.

"Nous proposons une alternative aux actionnaires de Deutsche Wohnen", a déclaré Rolf Buch, président du directoire de Vonovia, lors d'une conférence téléphonique.

Mais Deutsche Wohnen a rejeté l'offre, la jugeant peu trop faible et sans attrait, préférant s'en tenir à son offre de rachat de LEG.

La proposition de reprise de Vonovia, qui déboucherait sur la plus importante fusion jamais réalisée dans l'immobilier allemand, s'inscrit dans le cadre d'une vague de fusions dans le secteur, portée par la faiblesse des taux d'intérêt et un afflux d'argent sur le marché d'investisseurs en quête de rendements.

Le prix offert par Vonovia représente une prime de 9,8% sur le cours de clôture de Deutsche Wohnen du 8 octobre, dernier jour de cotation avant que la rumeur d'une offre ne circule.   Suite...