Edenred revoit ses prévisions à la baisse à cause du Brésil

mardi 13 octobre 2015 19h53
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Edenred a abaissé mardi sa prévision de résultat opérationnel courant pour 2015, répercutant ainsi le ralentissement de son activité au troisième trimestre provoqué par les difficultés économiques du Brésil, un marché clé pour le groupe de services prépayés.

L'Amérique latine reste néanmoins le moteur de la croissance de l'inventeur du ticket restaurant, qui enregistre dans cette région du monde une croissance organique de son volume d'émission de 13% sur neuf mois à 6,6 milliards d'euros, soit la moitié des ventes totales de 13,3 milliards (+8,7% à données comparables) réalisées par le groupe.

Le volume d'émission total du groupe, indicateur clé du secteur, affiche une croissance organique de 7% au troisième trimestre après +9,3% au deuxième trimestre.

"Les résultats sont en dessous des attentes, surtout s'agissant de la croissance organique du volume d'émission au troisième trimestre. Il y a un ralentissement plus prononcé qu'anticipé au Brésil mais aussi un ralentissement en France qui déçoit sur cette période", commente Matthias Desmarais, analyste chez Oddo securities.

Pour la totalité de l'exercice en cours, Edenred estime désormais que son ROC 2015 devrait se situer dans une fourchette de 340 à 355 millions d'euros, contre 365 à 380 millions visés précédemment, 343 millions réalisés en 2014 et un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 359 millions.

Edenred confirme néanmoins sa prévision de croissance organique du volume d'émission comprise entre 8% et 14% par an.

De même, il réaffirme son intention de répartir de façon équilibrée le free cash flow entre la distribution de dividendes pour plus de 90% du résultat courant après impôt et des acquisitions ciblées.

Au titre de 2015, le groupe devrait ainsi pouvoir distribuer un dividende "assez proche" de celui de 0,84 euro accordé l'an dernier, a précisé Loïc Jenouvrier le directeur financier d'Edenred, appelé à quitter prochainement ses fonctions.   Suite...