Louis Vuitton victime de la chute de la Bourse de Shanghai

mardi 13 octobre 2015 19h31
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le ralentissement de Louis Vuitton au troisième trimestre s'explique par la baisse des achats de la clientèle chinoise liée à la chute de la Bourse de Shanghai, a fait savoir mardi le groupe LVMH.

Le malletier, principal centre de profit du numéro un mondial du luxe, a fait nettement moins bien qu'attendu, avec une croissance organique ramenée à moins de 3% au troisième trimestre, après une progression d'environ 5% au premier semestre et contre 5% à 6% prévus par les analystes.

Ces chiffres ont été mal accueillis en Bourse, où le titre LVMH a abandonné 3,15% dans un marché en repli de 0,97%.

Dans un environnement dégradé pour le luxe - ralentissement chinois, effondrement de la Bourse de Shanghai, récession en Russie et chute des flux touristiques chinois à Hong Kong et Macao - la croissance de Louis Vuitton a été "un peu inférieure mais pas très différente des 3% enregistrés par la division mode et maroquinerie", a dit le directeur financier de LVMH lors d'une conférence téléphonique.

Jean-Jacques Guiony a précisé que les achats de la clientèle chinoise de Vuitton dans le monde étaient restés stables au troisième trimestre en raison de la chute de la Bourse, après une hausse de près de 10% au premier semestre.

"Les touristes chinois sont là, mais ils dépensent un peu moins", a-t-il ajouté, prédisant une prochaine normalisation. "C'est une question de mois", a-t-il dit, ajoutant que les chiffres de la 'golden week' chinoise - semaine de vacances nationales début octobre - étaient "très bons".

FERMETURE DE MAGASINS   Suite...

 
Le ralentissement de Louis Vuitton au troisième trimestre s'explique par la baisse des achats de la clientèle chinoise liée à la chute de la Bourse de Shanghai, a fait savoir mardi le groupe LVMH. /Photo prise le 6 mai 2015/REUTERS/Mario Anzuoni