Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 13 octobre 2015 18h54
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a perdu 0,97% à 4.643,38 points et enregistré une deuxième séance consécutive de baisse après sa série de six sessions gagnantes (+5,44%). Le marché a été pénalisé par la forte baisse des importations chinoises, indicateur qui a pesé sur le luxe, l'automobile et les valeurs liées aux matières premières.

* LVMH (-3,15% à 161,25 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 au lendemain de l'annonce par le géant du luxe d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre marqué par un ralentissement de sa division phare, la mode-maroquinerie. KERING (-3,04% à 157,85 euros) a accusé la deuxième plus forte baisse du CAC.

* Le secteur AUTOMOBILE (-1,34%) a été pénalisé par les derniers chiffres de ventes de voitures neuves en Chine, jugés décevants. Les équipementiers ont aussi été affectés par un article du quotidien Handelsblatt selon lequel Volkswagen souhaite réduire de trois milliards d'euros le coût de ses achats à ses fournisseurs.

VALEO a perdu 2,74% à 127,75 euros, MICHELIN 1,55% à 85,12 euros, PSA 0,61% à 14,77 euros mais RENAULT a résisté (+0,08% à 77,01 euros). Hors CAC, FAURECIA a cédé 1,41% à 31,425 euros.

A l'inverse, MONTUPET (+3,06% à 61,63 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, le titre ayant inauguré une configuration technique haussière en franchissant la barre des 50 euros le 1er octobre. Depuis, la valeur a gagné 23,21% en ayant au cours de sa remontée franchi successivement sa moyenne mobile à 20 jours (le 08/10) et à 50 jours (ce mardi).

* Les valeurs FINANCIÈRES, assurances (-1,63%) et bancaires (-1,65%), ont signé les plus fortes baisses sectorielles en Europe. Elles ont été plombées par les incertitudes sur l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine et une note de JPMorgan évoquant les nouvelles règles prudentielles gourmandes en fonds propres, ainsi que par les démêlés de CREDIT AGRICOLE (-2,13% à 11,005 euros) avec la justice américaine.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS