AB InBev fait une nouvelle offre au conseil de SABMiller

lundi 12 octobre 2015 17h07
 

par Tiisetso Motsoeneng et Martinne Geller

JOHANNESBURG/LONDRES (Reuters) - Anheuser-Busch InBev a annoncé lundi avoir de nouveau approché SABMiller lundi avec une proposition de rachat améliorée, à moins de trois jours de la date limite fixée par les autorités boursières pour lancer officiellement ce qui serait la plus gros rachat d'entreprise de l'histoire du Royaume-Uni.

Confirmant des informations de la chaîne de télévision Sky News, AB InBev, qui possède entre autres les marques Budweiser et Stella Artois, a déclaré dans un communiqué avoir soumis à sa cible un projet de rachat à 43,50 livres par action. Dimanche, une source proche du dossier avait déclaré à Reuters qu'une nouvelle offre entre 43 et 44 livres par action était une possibilité.

SABMiller n'a fait aucune déclaration dans l'immédiat.

A la Bourse de Londres, l'action SABMiller reculait de 0,72% à 36,42 livres à 14h39 GMT après être montée à 38 livres. Au même moment à Bruxelles, le titre AB InBev avançait de 0,28% à 98,57 euros.

Le conseil d'administration de SABMiller a rejeté mercredi dernier une offre d'AB InBev à 42,15 livres par action payables en numéraire, la jugeant nettement insuffisante.

La nouvelle proposition soumise lundi serait assortie d'une option de paiement partiel en titres, a précisé AB InBev, ajoutant que son offre serait conditionnée au choix du paiement en titres par les deux premiers actionnaires de SABMiller, Altria et BevCo.

En prenant en compte cette option, la nouvelle offre verrait AAB InBev débourser 67 milliards de livres (90,4 milliards d'euros) pour le propriétaire des marques Peroni, Grolsch et Pilsner Urquell, contre 65 milliards de livres (87,7 milliards d'euros) avec sa précédente proposition.

La réglementation britannique des OPA donne à AB InBev jusqu'à 16h00 GMT mercredi pour lancer une éventuelle nouvelle offre formelle.   Suite...

 
Anheuser-Busch InBev a annoncé lundi avoir de nouveau approché SABMiller lundi avec une proposition de rachat améliorée, à moins de trois jours de la date limite fixée par les autorités boursières pour lancer officiellement ce qui serait le plus gros rachat d'entreprise de l'histoire du Royaume-Uni. L'offre représenterait un montant total d'environ 70 milliards de livres (94,6 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Jan Van De Vel