La déprime des cours de l'aluminium plombe le trimestre d'Alcoa

jeudi 8 octobre 2015 23h32
 

(Reuters) - Alcoa, le géant de l'aluminium qui ouvre officieusement la saison des résultats d'entreprise aux Etats-Unis, a fait état jeudi de chiffres inférieurs aux attentes au titre du troisième trimestre sous le coup de la déprime des cours de l'aluminium.

Cela se traduit par un repli de plus 4% de son action dans des échanges d'après-Bourse.

Le groupe a annoncé il y a dix jours son intention de se scinder en deux, voulant séparer son coeur de métier dans l'aluminium, en difficulté, de ses activités à valeur ajoutée, liées notamment aux industries aéronautique et automobile.

Le recul de 10,7% de chiffre d'affaires d'Alcoa, à 5,57 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros), sur les trois mois au 30 septembre, s'explique notamment par le repli des cours de l'aluminium et par des cessions d'actifs.

Le cours de référence de l'aluminium sur le London Metal Exchange est tombé à un creux de six ans à la fin du mois de septembre.

Le bénéfice net d'Alcoa est tombé à 44 millions de dollars, soit deux cents par action, contre 149 millions (0,12 dollar/action) il y a un an. Hors éléments exceptionnels, ce résultat par action s'établit à sept cents.

Les analystes financiers avaient anticipé respectivement 0,13 dollar et 5,65 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Alcoa a revu à la baisse son estimation de surplus mondial d'aluminium pour cette année, le voyant désormais à 551.000 tonnes contre une projection précédente de 762.000 tonnes.

Le groupe a ajouté anticiper un déficit d'aluminium l'année prochaine.   Suite...

 
Alcoa, le géant de l'aluminium qui ouvre officieusement la saison des résultats d'entreprise aux Etats-Unis, a fait état jeudi de chiffres inférieurs aux attentes au titre du troisième trimestre. Son chiffre d'affaires a baissé de 10,7%, à 5,57 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros) sur les trois mois au 30 septembre, et son bénéfice net d'Alcoa est tombé à 44 millions de dollars contre 149 millions il y a un an. /Photo d'archives/REUTERS/Wade Payne