SABMiller rejette l'offre à 68 milliards de livres d'AB Inbev

mercredi 7 octobre 2015 17h34
 

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES (Reuters) - Anheuser-Busch InBev, premier brasseur mondial, a formulé mercredi une offre de 68,2 milliards de livres (92,3 milliards d'euros) sur son dauphin SABMiller, qui l'a immédiatement rejetée en la jugeant insuffisante.

L'action AB InBev gagnait 1,3% à 99,33 euros en fin d'après-midi à la Bourse de Bruxelles tandis que le titre SABMiller prenait 0,4% à 3.636,5 pence à Londres. L'indice européen du secteur agroalimentaire reculait de 0,25% dans le même temps.

Abattant ses cartes après avoir admis en septembre son intérêt en vue d'un tel rapprochement, dont la finalité serait notamment de se développer en Afrique, AB InBev s'est dit prêt à verser 42,15 livres par action pour mettre la main sur son concurrent. Le brasseur basé à Louvain, en Belgique, avait déjà soumis deux précédentes propositions à 38 puis 40 livres qui n'avaient pas été rendues publiques.

SABMiller a répliqué que son conseil d'administration avait unanimement rejeté cette offre, à l'exception des représentants de son principal actionnaire, le cigarettier Altria.

"Elle sous-valorise encore de manière très importante SABMiller, son implantation unique et sans équivalent, et ses perspectives autonomes", explique le groupe basé à Londres dans un communiqué.

Le président de SABMiller Jan du Plessis a qualifié son entreprise de "joyau de la couronne de l'industrie mondiale de la bière". "AB InBev a besoin de SABMiller mais a fait une proposition très opportuniste et soumise à de nombreuses conditions", a-t-il dit, en jugeant que l'offre était peu attrayante pour de nombreux actionnaires.

OFFRE ALTERNATIVE   Suite...

 
SABMiller, deuxième brasseur mondial, a annoncé mercredi que tous les membres de son conseil d'administration, à l'exception des administrateurs nommés par Altria, avaient rejeté la nouvelle offre d'Anheuser-Busch Inbev, la jugeant toujours insuffisante. /Photo d'archives/REUTERS/Tim Wimborne