Wall Street réalise son plus mauvais trimestre depuis 2011

mercredi 30 septembre 2015 23h35
 

par Tanya Agrawal et Sinead Carew

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la dernière séance du troisième trimestre en nette hausse, grâce à des rachats à bon compte sur des valeurs qui avaient récemment souffert, mais la Bourse new-yorkaise accuse aussi sa plus mauvaise performance trimestrielle depuis 2011.

Le trimestre aura essentiellement été marqué par une très forte volatilité en raison des craintes suscitées par le ralentissement de la croissance en Chine. Pour ne rien arranger, la Réserve fédérale a alimenté l'incertitude en observant le statu quo sur ses taux directeurs ce mois-ci.

"Je ne pense pas que le marché a évolué en fonction de telle ou telle nouvelle; nous étions très survendus", a observé Brian Fenske (ITG, New York). "Lorsque tout le monde devient baissier en même temps, on a souvent ce genre de rebond".

"Le marché connaît un rally de soulagement après cinq journées de dégagements; les investisseurs rééquilibrent leurs portefeuilles", a noté Art Hogan (Wunderlich Securities).

Dès lors, il serait prématuré de voir dans le rally de mercredi l'amorce d'un retournement, affirment stratèges et traders. Les investisseurs auront en tout cas à coeur d'oublier ces trois derniers mois pour se tourner vers les résultats de sociétés trimestriels, qui commenceront à tomber la semaine prochaine.

Les récents remous qui ont agité la cote ont obligé nombre de stratèges à sabrer leurs prévisions pour l'année; pour autant une enquête Reuters montre que l'indice S&P-500 terminerait l'année 11% plus haut que sa position actuelle.

L'indice Dow Jones a gagné 235,57 points (1,47%) à 16.284,70 points. Le S&P-500, plus large, a pris 35,94 points (1,91%) à 1.920,03. Le Nasdaq Composite a avancé de 102,84 points (2,28%) à 4.620,17.

Sur l'ensemble du mois, le Dow a perdu 1,5%, le S&P-500 2,6% et le Nasdaq 3,3%. Sur la totalité du trimestre, le Dow a cédé 7,6%, le S&P-500 6,9% et le Nasdaq 7,4%.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS