Volkswagen se prépare à l'énorme impact économique du scandale

mercredi 30 septembre 2015 23h05
 

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - Volkswagen a imposé un gel des embauches dans sa division financière et supprimé une équipe dans une usine de moteurs, le constructeur automobile commençant à se préparer aux répercussions néfastes pour ses affaires du scandale des tests d'émissions polluantes détournés.

Des responsables de VW devaient examiner dans la soirée de mercredi les premiers résultats d'une enquête interne sur la plus grave crise qu'ait traversée le groupe automobile allemand, dit-on de source proche du dossier.

Réuni au siège de Wolfsburg, le comité exécutif du conseil de surveillance devait en outre se pencher sur les préparatifs à engager en vue d'une enquête externe qui sera assurée par le cabinet d'avocats américain Jones Day et dont l'un des experts participera à la réunion.

Les investisseurs considèrent que cette enquête externe revêt une importance particulière compte tenu des liens étroits de Matthias Müller, le nouveau président du directoire de Volkswagen, et du président désigné Hans Dieter Pötsch avec le clan Piëch-Porsche qui contrôle le premier constructeur européen.

VW a admis avoir employé un logiciel permettant de fausser les test d'émissions aux Etats-Unis et le ministère allemand des Transports a fait savoir que la manipulation de ces tests s'était également produite en Europe.

La division VW Financial Services, qui prête aux acheteurs d'automobiles et propose du crédit-bail aux sociétés gérant des flottes, a dit mercredi que les embauches seraient gelées jusqu'à la fin de l'année. A l'usine Salzgitter, VW a supprimé une équipe hebdomadaire mise en place pour faire face à la demande.

Matthias Müller, qui a succédé à Martin Winterkorn à la présidence du directoire vendredi dernier, s'est juré de trouver les responsables et de créer une nouvelle culture d'entreprise.

"Ceux qui ont laissé faire ou qui ont pris la décision d'installer ce logiciel ont agi de façon criminelle. Ils doivent personnellement en assumer la responsabilité", a déclaré à la BBC Olaf Lies, membre du conseil de surveillance en tant que représentant du Land de Basse-Saxe, où se trouve le siège de VW.   Suite...

 
Volkswagen a imposé un gel des embauches dans sa division financière et supprimé une équipe dans l'une de ses usines de moteurs, le constructeur automobile commençant à se préparer aux répercussions néfastes pour ses affaires du scandale des tests d'émissions polluantes détournés. /Photo prise le 30 septembre 2015/REUTERS/Stefan Wermuth