Wall Street devrait finir 2015 sur une hausse symbolique

mardi 29 septembre 2015 16h30
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Les stratèges de Wall Street ont révisé en baisse leur objectif de 2015 pour l'indice phare Standard & Poor's-500 pour intégrer l'impact du ralentissement de la croissance mondiale et les incertitudes sur l'évolution future des taux américains, mais ils pensent que l'indice se remettra d'un récent coup de tabac, montre une enquête Reuters.

L'indice S&P-500 terminera l'année à 2.094 points, selon la médiane des prévisions de plus de 40 stratèges interrogés par Reuters cette semaine.

Cela représenterait un gain d'un petit peu moins de 2% par rapport à la fin 2014, le pourcentage de croissance annuel le plus bas depuis 2011, année qu'il avait terminée pratiquement inchangé. Ce cours reviendrait aussi à une progression de 11% sur le cours de clôture de lundi (1.881,77).

L'enquête de juin donnait une médiane à 2.202 mais la moitié des stratèges ont revu leur prévision en baisse depuis.

Wall Street accuse actuellement une perte de quelque 9% depuis le début de l'année et la période juillet-septembre est bien partie pour représenter le plus mauvais trimestre du S&P-500 depuis quatre ans. Aucune amélioration n'est à attendre apparemment au premier semestre 2016, l'enquête donnant l'indice à 2.100 à la fin de cette période.

"La Bourse a besoin d'un catalyseur pour monter et on ne peut pas se fier à la Fed car elle pourrait bien ne rien faire jusqu'à la fin de l'année, contrairement à ce que souhaite le marché actions", dit Michael Mullaney (Fiduciary Trust, Boston).

Le statu quo observé par la Fed au terme de sa réunion de politique monétaire de septembre a motivé des dégagements massifs à Wall Street, où les investisseurs s'interrogent plus que jamais sur le moment que choisira la banque centrale pour amorcer son cycle de durcissement monétaire, le premier depuis près de dix ans.

  Suite...

 
Les stratèges de Wall Street ont révisé en baisse leur objectif de 2015 pour l'indice phare Standard & Poor's-500 pour intégrer l'impact du ralentissement de la croissance mondiale et les incertitudes sur l'évolution future des taux américains, mais ils pensent que l'indice se remettra d'un récent coup de tabac, selon une enquête Reuters. L'indice S&P-500 terminera l'année à 2.094 points, selon la médiane des prévisions de plus de 40 stratèges interrogés par Reuters cette semaine. /Photo prise le 15 septembre 2015/REUTERS/Brendan McDermid