Les Bourses européennes effacent leurs pertes à la mi-séance

mardi 29 septembre 2015 13h09
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes, après avoir commencé en forte baisse dans le sillage de leur chute de la veille, ont dans l'ensemble effacé leurs pertes pour évoluer en légère hausse mardi vers la mi-séance, portées notamment par le rebond des valeurs automobiles et de celles liées aux matières premières.

Et à Wall Street, qui avait également fortement reculé lundi, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse modérée.

À Paris, le CAC 40 avançait de 0,17% (+7,24 points) à 4.364,29 points à 12h45. À Francfort, le Dax prenait 0,29% mais, à Londres, le FTSE perdait 0,45%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède de son côté 0,09% tandis que l'EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,24%.

Sous le coup d'inquiétudes concernant l'ampleur du ralentissement économique chinois et ses conséquences sur la demande de matières premières, les marchés actions mondiaux ont piqué du nez ces dernières semaines, faisant plonger les indices qui ne l'étaient pas encore en territoire négatif depuis le début de l'année, le CAC 40 étant à ce stade l'exception dérogeant à la règle.

Le scandale entourant Volkswagen, qui a reconnu avoir équipé 11 millions de voitures diesel de logiciels permettant de manipuler les tests anti-pollution, a accentué la baisse en entraînant l'effondrement non seulement de l'action du constructeur allemand mais du compartiment automobile dans son ensemble.

"Fondamentalement, les baisses sont allées trop loin", estime Ankit Gheedia, chargé de la stratégie actions et dérivés chez BNP Paribas, ajoutant ainsi, à titre d'exemple que "l'action Glencore est à niveau très faible et nous ne pensons pas que cela soit justifié".

Après avoir abandonné près de 30% lundi en raison des craintes des investisseurs de voir l'endettement du géant des matières premières devenir insoutenable si les cours de ces matières ne remontent pas, l'action Glencore reprend 4,1% à 71,44 pence, entraînant dans son sillage l'indice regroupant les valeurs minières européennes (+0,57%).

Ceci étant dit, à un jour de la clôture du troisième trimestre, cet indice accuse un repli de plus de 32,5%, du jamais vu depuis au moins cinq ans. La perte du compartiment automobile, qui reprend 1,5%, est de quelque 25% sur la période, soit sa plus mauvaise performance depuis le deuxième trimestre 2011.

Mardi, la pire performance sectorielle est le fait du secteur pharmaceutique, qui perd 1,57%, subissant le contre-coup de la chute de valeurs biotechnologiques aux Etats-Unis, où des élus démocrates du Congrès ont emboîté le pas à Hillary Clinton pour dénoncer les hausses "massives" des prix de certains médicaments.   Suite...

 
Les Bourses européennes, après avoir commencé en forte baisse dans le sillage de leur chute de la veille, ont dans l'ensemble effacé leurs pertes pour évoluer en légère hausse mardi vers la mi-séance, portées notamment par le rebond des valeurs automobiles et de celles liées aux matières premières. À Paris, le CAC 40 avançait de 0,17% à 12h45. À Francfort, le Dax prenait 0,29% mais, à Londres, le FTSE perdait 0,45%. /Photo prise le 29 septembre 2015/ REUTERS/Staff/remote