Volkswagen ne connaît pas de répit

lundi 28 septembre 2015 16h58
 

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - La justice allemande a ouvert lundi une enquête pour fraude concernant l'ancien président du directoire de Volkswagen Martin Winterkorn, en raison de la manipulation des tests sur les émissions polluantes des moteurs diesel du groupe.

Le constructeur allemand, devenu au premier semestre leader mondial des ventes, a pour sa part suspendu les responsables des activités de recherche et développement (R&D) de la marque Volkswagen, de la marque haut de gamme Audi et de la marque de voitures de sport Porsche.

Le scandale a déjà fait fondre la capitalisation boursière de Volkswagen de plus d'un tiers en l'espace d'une semaine et nombre d'observateurs doutent que les mesures annoncées jusqu'à présent par le géant allemand, notamment la nomination vendredi d'un nouveau président du directoire en la personne de Matthias Müller, suffisent à le sortir de la crise.

L'action perdait encore plus de 8% vers 16h45 à la Bourse de Francfort, soit la plus forte baisse de l'indice EuroStoxx 50 de la zone euro.

Cette affaire, qui ternit l'image de fiabilité de l'industrie allemande, ébranle l'ensemble du secteur automobile européen, objet d'une suspicion généralisée. L'organisation non gouvernementale Transport & Environment a affirmé lundi que les nouveaux modèles de voitures des constructeurs automobiles européens rejetaient en moyenne 40% de dioxyde de carbone de plus que ne le montrent les tests en laboratoire.

Le parquet de Brunswick, dont dépend la ville de Wolfsburg (Basse-Saxe), siège historique de Volkswagen, a précisé que l'instruction sur Martin Winterkorn, contraint à la démission mercredi dernier, portait sur "des allégations de fraude dans la vente de voitures avec manipulation des données d'émissions".

Lors de sa démission après quasiment neuf années à la présidence du directoire de VW, Martin Winterkorn, patron le mieux payé du Dax -- l'indice phare de la Bourse de Francfort -- en 2014, avait dit ne pas être au courant de la moindre malversation.

  Suite...

 
La justice allemande a ouvert lundi une enquête pour fraude concernant l'ancien président du directoire de Volkswagen Martin Winterkorn, en raison de la manipulation des tests sur les émissions polluantes des moteurs diesel du groupe. /Photo prise le 28 septembre 2015/REUTERS/Wolfgang Rattay