Wall Street soulagée par Yellen mais pénalisée par les biotechs

vendredi 25 septembre 2015 22h42
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi sur une note mitigée, partagée entre le soulagement procuré par les déclarations de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, et l'effondrement des valeurs liées aux biotechnologies.

L'action Nike, avec un bond de 8,9% à 125 dollars, a été le principal soutien du Dow Jones et du Standard & Poor's-500. Elle a même touché en cours de séance un record à 125,94 dollars. Le premier équipementier sportif mondial a fait état jeudi d'un bénéfice supérieur aux attentes pour le neuvième trimestre d'affilée, avec en particulier des ventes solides en Chine.

L'indice Dow Jones a pris 113,35 points, soit 0,70%, à 16.314,67. Le Standard & Poor's-500, plus large, a en revanche cédé 0,90 point (0,05%) à 1.931,34 et le Nasdaq Composite a perdu 47,98 points (1,01%) à 4.686,50.

Sur la semaine, le Dow abandonne 0,4%, le S&P-500 1,4% et le Nasdaq 2,9%.

Par sa composition, le Dow Jones est nettement moins exposé que le S&P-500 et le Nasdaq aux valeurs liées aux biotechnologies.

Ces dernières ont chuté durant toute la semaine, la pire depuis octobre 2008 pour l'indice des biotechs sur le Nasdaq, qui a cédé 5% vendredi et 13% sur la semaine. L'indice sectoriel de la santé sur le S&P-500 a pour sa part perdu 2,7% vendredi.

Tout est parti lundi d'un message de Hillary Clinton sur Twitter, dans lequel la favorite des sondages pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle de 2016 dit son intention de s'attaquer aux "prix exorbitants" de certains médicaments spécialisés.

"Le secteur est le même qu'il y a deux semaines et de mon point de vue, un secteur fondamentalement très performant", juge Eric Schmidt, de Cowen and Co à New York, en imputant cette chute à un phénomène d'entraînement. "Parfois, la vente entraîne la vente."

Secteur en pleine effervescence depuis le début de l'année en raison des opérations de fusions-acquisitions et des perspectives de bénéfices offertes par les nouveaux traitements en cours de développement, les biotechs ont vu leur indice sur le Nasdaq fondre de 22% depuis un pic atteint le 20 juillet.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS