Le patron de Volkswagen emporté par le scandale

mercredi 23 septembre 2015 19h00
 

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - Le patron de Volkswagen Martin Winterkorn a annoncé sa démission mercredi, assumant la responsabilité de la manipulation des tests sur les émissions polluantes des véhicules du groupe, qui a plongé le premier constructeur européen dans le plus grave scandale de ses 78 ans d'existence.

"Volkswagen a besoin d'un nouveau départ, également pour ce qui concerne le personnel. Je prépare le terrain à ce nouveau départ avec ma démission", a déclaré le président du directoire dans un communiqué.

"Les événements de ces derniers jours m'ont choqué. Par dessous tout, je suis abasourdi que des écarts de conduite d'une telle ampleur aient été possibles au sein du groupe Volkswagen."

Le comité exécutif de cinq membres du conseil de surveillance, réuni mercredi au siège du groupe à Wolfsbourg pour entendre les explications de Martin Winterkorn, a annoncé de son côté qu'il examinerait vendredi de nouvelles propositions de nominations à la direction.

Il a ajouté qu'il s'attendait à de nouvelles conséquences pour le personnel dans les jours à venir et que, dans l'intervalle, Volkswagen déposerait une plainte au pénal.

Juste après ces annonces, le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel s'est déclaré confiant quant à la capacité de VW a régler l'affaire "rapidement et complètement" et a insisté sur le "grand respect" qu'il avait pour Martin Winterkorn.

Selon des sources, le patron de la filiale Porsche Matthias Müller fait figure de favori pour succéder à Martin Winterkorn mais Rupert Stadler, qui dirige la marque Audi, et Herbert Diess, à la tête de la marque VW, sont aussi sur les rangs.

  Suite...

 
Le président du directoire de Volkswagen Martin Winterkorn a démissionné mercredi, assumant la responsabilité du scandale sur la falsification présumée de tests d'émissions aux Etats-Unis. /Photo prise le 14 septembre 2015/REUTERS/Kai Pfaffenbach