L'Insee confirme une croissance nulle au 2e trimestre

mercredi 23 septembre 2015 11h35
 

PARIS (Reuters) - L'économie française a bien stagné au deuxième trimestre sous l'effet notamment d'une stabilisation de la consommation des ménages et d'un déstockage important des entreprises, a confirmé mercredi l'Insee.

Mais l'institut a aussi confirmé le rebond de 0,7% du produit intérieur brut au premier trimestre, qui crédibilise les objectifs du gouvernement.

L'acquis de croissance pour 2015, à savoir le niveau de l'ensemble de l'année si le PIB des deux derniers trimestres ne bougeait pas, est relevé à +0,9% au 30 juin.

Il avait été estimé précédemment à +0,8% mais l'Insee a revu à la hausse, dans la séquence des périodes passées, la performance du troisième trimestre 2014 à +0,3% (contre +0,2% auparavant).

"L'Insee confirme que la reprise est à l'oeuvre", a indiqué le ministre des Finances Michel Sapin dans une déclaration transmise à Reuters.

Il a souligné que le rythme de croissance de l'économie française en glissement annuel atteignait aujourd'hui 1,1%, un niveau qu'il n'avait pas atteint depuis le printemps 2013.

Le gouvernement a réaffirmé la semaine passée qu'il tablait sur un taux de croissance de 1,0% cette année avant 1,5% en 2016, des prévisions prudentes conformes au consensus des économistes.

Le ministre s'est également félicité que l'Insee ait revu en légère baisse, à 3,9%, le niveau du déficit public rapporté au PIB à fin 2014. Alors que le gouvernement vise 3,8% fin 2015 puis 3,3% en 2016, "ceci conforte notre capacité à tenir les cibles que nous nous sommes données", a-t-il dit.

  Suite...

 
LA CROISSANCE FRANÇAISE