Bpifrance accélère la cadence dans la mode avec Roseanna

mercredi 23 septembre 2015 08h42
 

PARIS (Reuters) - Bpifrance a annoncé mercredi avoir pris une participation minoritaire dans la jeune marque de mode française Roseanna, quelques jours après être entrée au capital de Lemaire, marque éponyme de l'ancien directeur artistique d'Hermès.

Créée en 2007 par Roxane Thiery et Anne-Fleur Broudehoux, la marque de prêt-à-porter qui propose aussi de la lingerie, des chaussures et des accessoires, réalise un chiffre d'affaires d'un peu moins de 3,0 millions d'euros.

L'intervention de Bpifrance lui permettra d'ouvrir sa première boutique en propre et "de structurer une équipe de qualité autour des deux créatrices", dit la banque publique d'investissement dans un communiqué.

Roseanna, distribuée dans 135 points de vente et sur son site internet, réalise la moitié de ses ventes en France - elle est notamment présente au Bon Marché (groupe LVMH) - et le reste aux Etats-Unis, au Japon et en Belgique.

"Bpifrance va nous permettre de franchir une nouvelle étape, car une boutique en propre est une référence indispensable pour l'international", a déclaré à Reuters Anne-Fleur Broudehoux.

Une boutique constitue une vitrine coûteuse mais indispensable à la notoriété d'une jeune marque.

Positionnée sur le créneau du luxe dit "accessible" - les robes sont vendues entre 350 et 600 euros - Roseanna revendique un style raffiné, coloré et audacieux.

Il s'agit du quatrième investissement de Mode et Finance 2, deuxième fonds de Bpifrance dédié au secteur du luxe et des métiers de la création et visant à pérenniser de jeunes marques jugées prometteuses.

Le fonds, déjà présent au capital des chaussures Adieu et de la marque de prêt-à-porter masculin Officine Générale, vient également d'investir dans Lemaire   Suite...

 
Bpifrance a annoncé mercredi avoir pris une participation minoritaire dans la jeune marque de mode française Roseanna, quelques jours après être entrée au capital de Lemaire, marque éponyme de l'ancien directeur artistique d'Hermès. /Photo prise le 16 mars 2015/REUTERS/Charles Platiau