Les Bourses européennes plongent de 2 à 3% vers la mi-séance

mardi 22 septembre 2015 13h07
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes plongeaient de 2% à 3% mardi vers la mi-séance, sous le coup du nouvel effondrement de l'action Volkswagen en particulier et du secteur automobile dans son ensemble mais aussi de la chute du compartiment des matières premières, plombé par le reflux des cours du cuivre.

Wall Street, qui comme les places européennes avait regagné lundi un peu du terrain perdu vendredi dans la foulée de la décision de la Réserve fédérale de laisser ses taux d'intérêt inchangés, était également indiquée en net repli alors que la journée avait plutôt commencé sur une note positive avec les gains affichés par les marchés actions asiatiques.

À Paris, le CAC 40 perd 2,77% (-127,19 points) à 4.458,31 points vers 13h00. À Francfort, le Dax abandonne 2,5% et, à Londres, le FTSE lâche 1,94%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 2,37% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 2,59%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une baisse, allant de 1,4% à 1,8%, à l'ouverture de Wall Street.

Le titre Volkswagen, qui a déjà perdu 18,6% lundi à la suite d'accusations de tromperie visant le groupe aux Etats-Unis, abandonne encore quelque 20% après que le constructeur a dit que le logiciel accusé de fausser les résultats des tests anti-pollution équipait 11 millions de véhicules dans le monde.

Il a également annoncé qu'il allait revoir ses objectifs de résultats 2015 après de nouvelles provisions de 6,5 milliards d'euros pour couvrir le coût du scandale.

Tous les constructeurs automobiles européens chutent dans le sillage de Volkswagen, avec notamment des reculs de 8,7% du titre PSA, de 6,4% de l'action Fiat Chrysler et de 6,9% de l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes, plus forte baisse sectorielle.

Derrière l'automobile, le compartiment des matières premières (-4,5%) accuse la deuxième plus forte baisse, avec notamment des replis de 8,9% de l'action Glencore et de 7% du titre Anglo American dans le sillage du recul de 2,7% des cours du cuivre.

Le recul du prix de métal rouge et de nombre d'autres matières premières s'explique par les incertitudes entourant la conjoncture chinoise.   Suite...

 
Les Bourses européennes plongeaient de 2% à 3% mardi vers la mi-séance, sous le coup du nouvel effondrement de l'action Volkswagen en particulier et du secteur automobile dans son ensemble mais aussi de la chute du compartiment des matières premières, plombé par le reflux des cours du cuivre. /Photo prise le 18 septembre 2015/REUTERS/Staff/remote