21 septembre 2015 / 11:10 / dans 2 ans

Les Bourses européennes en hausse à la mi-séance, sauf Francfort

Hormis une Bourse de Francfort plombée par l'effondrement de l'action Volkswagen, les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée lundi à la mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,76% à 4.570,12 points vers 10h50 GMT. Le FTSE avance de 0,54% à Londres mais le Dax perd 0,78% à Francfort. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Hormis une Bourse de Francfort plombée par l‘effondrement de l‘action Volkswagen, les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée lundi à la mi-séance et Wall Street est attendue en hausse infime, les marchés actions se remettant ainsi quelque peu de leur net recul de vendredi.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,76% (+34,27 points) à 4.570,12 points vers 10h50 GMT. Le FTSE avance de 0,54% à Londres mais le Dax perd 0,78% à Francfort. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 0,55% et l‘EuroStoxx 50 de la zone euro 0,38%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de près de 0,2%.

Vendredi, Wall Street avait perdu 1,5% en raison des inquiétudes concernant l‘état de l‘économie mondiale, Chine en tête, exacerbées la semaine dernière par la décision de la Réserve fédérale de ne pas relever ses taux d‘intérêt.

“De manière générale, les marchés actions suivent plutôt une tendance positive ce lundi même si rien ne permet de se montrer confiant dans la foulée de la décision de la Fed de la semaine dernière”, estime Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les investisseurs devraient se voir offrir une explication de texte sur la décision de la Fed au cours de la semaine avec des interventions prévues de Janet Yellen, présidente de l‘institut d‘émission, ainsi que d‘autres membres du comité de politique monétaire.

En attendant, tous les yeux sont tournés vers Volkswagen, dont le titre perd plus de 20%, du jamais vu dans l‘histoire du constructeur automobile, après que l‘agence américaine de protection de l‘environnement (EPA) l‘a accusé d‘avoir équipé des modèles diesel VW et Audi d‘un logiciel permettant de contourner les tests d‘émission de certains polluants atmosphériques.

Volkswagen est sous la menace d‘amendes totales pouvant atteindre 18 milliards de dollars (15,8 milliards d‘euros).

Dans le sillage de Volkswagen, toutes les valeurs automobiles plongent - avec un recul de 17,6% pour Porsche, de 5% pour Renault et Continental, de 4,4% pour Faurecia ou encore de 4% pour Daimler - l‘indice regroupant les valeurs européennes du secteur plongeant de 5,9%.

La Bourse de Francfort est en outre tirée vers le bas par le recul de l‘action Dialog Semiconductor (-23%) et celui du titre Deutsche Wohnen (-6,6%). Le fabricant de semi-conducteurs et le groupe immobilier ont tous deux annoncé au cours du week-end des projets d‘acquisition de plusieurs milliards d‘euros.

Toujours dans le domaine des fusions & acquisitions, RSA perd plus d‘un cinquième de sa capitalisation boursière à Londres après l‘annonce par le suisse Zurich de l‘abandon des discussions en vue d‘un rachat de l‘assureur britannique pour 5,6 milliards de livres (7,7 milliards d‘euros).

La Bourse d‘Athènes perd 0,45% et le rendement des obligations souveraines grecques s‘inscrit en hausse infime, à 8,27%, au lendemain des élections législatives, qui débouchent sur la reconduction de la coalition gouvernementale emmenée par Alexis Tsipras.,

Négocier un allègement de la dette grecque figurera en tête des priorités du nouveau gouvernement d‘Alexis Tsipras, a déclaré lundi matin un cadre influent du parti Syriza.

Malgré un troisième plan d‘aide accordé cet été à la Grèce, nombre d‘investisseurs pensent qu‘il sera insuffisant pour régler les problèmes structurels du pays, ce qui les conduit à penser que la question de son appartenance à la zone euro refera surface dans les trimestres à venir.

En dehors des marchés actions, le dollar se reprend face à un panier de devises internationales et les cours du pétrole sont soutenus par une moindre activité de forage aux Etats-Unis.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below