Selon l'OCDE, la loi Macron créera 0,3% de croissance à cinq ans

vendredi 18 septembre 2015 15h44
 

PARIS (Reuters) - Cinq groupes de mesures quantifiables de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques devraient générer 0,3% de croissance supplémentaire en France à un horizon de cinq ans, estime l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

L'OCDE estime cet impact à 0,4% de croissance à un horizon de dix ans, si elles sont résolument mises en oeuvre, selon un document d'évaluation remis vendredi au ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

Ces résultats, souligne l'OCDE, s'ajoutent à ceux d'autres réformes entreprises depuis 2012 et dont l'impact a été estimé en octobre à 0,3 point de croissance par an sur cinq ans et près de 0,4 point sur dix ans.

"On parle ici d'un ensemble de mesures qui pourrait ajouter 4% de PIB" au total, a dit le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, ajoutant attendre davantage, notamment de la réforme du code du travail ou de la loi "Macron 2" qui portera sur l'économie numérique.

Emmanuel Macron a assuré pour sa part que le gouvernement poursuivrait ces réformes pour ne pas dépendre de ses voisins.

"La croissance mondiale n'apportera pas la solution à nos problèmes (...) Dans ce contexte-là, nous devons continuer à réformer et à réformer avec force", a-t-il dit.

SIMPLIFIER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

L'OCDE dit avoir quantifié l'effet de cinq blocs de mesures : réforme des professions réglementées (0,1% à cinq ans et 0,18% à dix ans) et ouverture des commerces le dimanche et en soirée (0,08% et 0,13%) devraient apporter le plus.   Suite...

 
Cinq groupes de mesures quantifiables de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques devraient générer 0,3% de croissance supplémentaire en France à un horizon de cinq ans, selon l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Ces cinq blocs de mesures sont la réforme des professions réglementées, l'ouverture des commerces le dimanche et en soirée, la libéralisation du transport en autocars, la simplification des plans de sauvegarde de l'emploi et la réforme du permis de conduire. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau