La Fed peut-elle sortir de la nullité des taux ?

vendredi 18 septembre 2015 11h53
 

par Howard Schneider

WASHINGTON (Reuters) - En abaissant l'objectif de son principal taux directeur à près de zéro à la fin 2008, la Réserve fédérale américaine avait provoqué un débat entre économistes sur la disparition de toute marge de manoeuvre en cas de besoin et sur les risques de bulles financières qu'elle risquait d'alimenter.

Près de sept ans après, s'il n'y a guère de bulles en vue, la Fed semble de plus en plus confrontée au risque de voir la nullité des taux s'imposer comme un nouveau point d'ancrage dont il s'avère beaucoup plus difficile de s'affranchir qu'elle ne le pensait.

Les trois principales banques centrales -- la Fed, la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque du Japon (BoJ) -- ont atteint le seuil de la nullité des taux et aucune n'est parvenue à s'en éloigner, la BCE envisageant même d'étendre son actuel programme d'achats d'actifs.

Certes, les représentants de la Fed insistent sur le fait que les Etats-Unis vont finir par sortir du lot et par relever les taux. Mais l'annonce de la dernière décision de la Fed -- de ne toujours rien faire -- a été justifiée par un nouvel effet papillon qui affecterait l'économie mondiale, une tornade sur les marchés financiers chinois pouvant entraîner un resserrement des conditions financières aux Etats-Unis et y changer le cours de la politique monétaire.

C'est une position qui pourrait entraver la Fed dans sa tentative de normalisation jusqu'à ce que l'ensemble des économies connaissent une expansion synchronisée et que l'horizon économique soit vierge de tout nuage.

"Il peut y avoir encore une certaine atonie du marché du travail et nous pouvons ne pas avoir atteint l'objectif d'inflation, mais où est-il écrit que tous les astres doivent être alignés avant de décider l'abandon de mesures d'urgence", s'emporte Erik Weisman, économiste chez MFS Investment Management. "Ces conditions ne seront jamais complètement réunies."

"RATAGE DE COMMUNICATION"   Suite...

 
La Réserve fédérale américaine semble de plus en plus confrontée au risque de voir la nullité des taux s'imposer comme un nouveau point d'ancrage dont il s'avère beaucoup plus difficile de s'affranchir qu'elle ne le pensait. /Photo prise le 17 septembre 2015/REUTERS/Lucas Jackson