Le brasseur AB InBev veut se marier avec SABMiller

mercredi 16 septembre 2015 19h19
 

par Philip Blenkinsop et Martinne Geller

LONDRES/BRUXELLES (Reuters) - Anheuser-Busch InBev, le premier brasseur mondial, a annoncé mercredi son intention de racheter son concurrent SABMiller, pour former un géant qui produirait environ un tiers de la bière consommée dans le monde entier et afficherait une capitalisation boursière de 275 milliards de dollars (243 milliards d'euros).

Les spéculations sur un rapprochement entre les deux groupes sont récurrentes depuis un an; la concentration est en effet l'une des rares voies de croissance pour les acteurs d'un secteur dont la totalité des grands marchés sont déjà aux mains de multinationales.

SABMiller, numéro deux mondial avec des marques comme Peroni, Grolsch ou Pilsner Urquell, a déclaré dans un bref communiqué qu'AB InBev l'avait informé de son intention de lui soumettre une offre de rachat, tout en ajoutant qu'il ne disposait d'aucune précision sur les modalités d'une offre éventuelle.

"Le conseil d'administration de SABMiller étudiera toute proposition éventuelle et y répondra de manière appropriée", poursuit-il tout en soulignant ne pas pouvoir garantir qu'une offre sera faite.

AB InBev, qui possède entre autres Budweiser, Stella Artois et Corona, a confirmé de son côté avoir approché SABMiller, expliquant vouloir coopérer avec le conseil d'administration de ce dernier en vue d'une offre de rachat amicale.

"Il ne peut y avoir aucune garantie que cette approche aboutira à une offre ou à un accord", souligne-t-il.

Une source proche de SAB a dit qu'on ne pouvait dire à ce stade ce que ferait le brasseur puisqu'aucune offre n'a été présentée. "A ce stade, nous sommes dans l'attente", a-t-elle dit.

AB InBev devra verser au moins 40 livres par action SAB Miller et peut-être jusqu'à 45 livres, estiment des analystes, impliquant un prix d'achat allant jusqu'à 130 milliards de dollars, passif inclus. Ce serait l'une des plus grosses OPA de l'histoire.   Suite...

 
Anheuser-Busch InBev, le premier brasseur mondial, a annoncé mercredi son intention de racheter son concurrent SABMiller, pour former un géant qui produirait environ un tiers de la bière consommée dans le monde entier et afficherait une capitalisation boursière supérieure à 200 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Tim Wimborne