L'activité Sièges plombera les résultats 2014-2015 de Zodiac

mardi 15 septembre 2015 19h24
 

PARIS (Reuters) - Zodiac Aerospace a prévenu mardi que son résultat opérationnel courant 2014-2015 serait "significativement" impacté par ses difficultés liées aux retards de livraison de sièges d'avions.

"Ce résultat devrait être en recul de l’ordre de 40% par rapport à celui de l’exercice précédent", dit le groupe dans un communiqué.

L'équipementier aéronautique avait annoncé en juin que son résultat opérationnel courant n'atteindrait probablement pas les 549,9 millions d'euros de l'exercice précédent.

La direction de Zodiac avait déjà alerté les investisseurs en mars sur les risques que faisaient porter sur son bénéfice opérationnel semestriel les coûts engagés pour endiguer les retards de production de sièges destinés à Airbus et à Boeing.

"Au cours de l’exercice écoulé, la branche Seats a connu d’importantes difficultés de production se traduisant par des retards de livraisons", explique mardi Zodiac, estimant avoir accéléré la mise en oeuvre du plan Focus visant à résoudre ces "importants dysfonctionnements".

"Les surcoûts de production n’ont pas pu être résorbés aussi rapidement que prévu", déplore le groupe, précisant que "les surcoûts opérationnels de l’exercice 2014-2015 devraient coûter environ 5 points de marge".

Pour l'exercice 2015-2016, entamé ce mois-ci, Zodiac dit viser "la résorption progressive de ces surcoûts grâce au déploiement des plans de transformation mis en place en fin d’exercice".

La dette de Zodiac a pâti de ces performances opérationnelles mais devrait être inférieure à 1,3 milliard d'euros pour 2014-2015 et respecter les limites acceptées par les créanciers, dit Zodiac dont l'endettement net s'élevait à 1,067 milliard d'euros en 2013-2014.

En termes de chiffre d'affaires, Zodiac dit compter sur une poursuite de la croissance organique, qui s'est élevée à 2,6% en 2014-2015 pour atteindre 4,93 milliards d'euros.   Suite...

 
L'équipementier aéronautique Zodiac Aerospace a prévenu mardi que son résultat opérationnel courant 2014-2015 serait "significativement" impacté (-40%) par ses difficultés liées aux retards de livraison de sièges d'avions. /Photo d'archives/  REUTERS/Paul Hackett