Wall Street finit en hausse, Apple en soutien

jeudi 10 septembre 2015 22h36
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en hausse jeudi, portée par Apple et les valeurs des biotechnologies dans un marché toujours fragile avec les inquiétudes sur la Chine et avant une réunion cruciale de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

L'indice Dow Jones des 30 principales valeurs a gagné 76,83 points, soit 0,47%, à 16.330,40 et le Standard & Poor's-500, plus large, 10,25 points (0,53%) à 1.952,29.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 39,72 points (0,84%) à 4.796,25.

Apple, en hausse de 2,2% au lendemain de sa grand-messe annuelle, a apporté la plus forte contribution à la hausse des trois grands indices.

Gilead, avec une progression de 3,3%, a également soutenu le S&P et le Nasdaq sur fond de nouvelles spéculations d'OPA dans le secteur des biotechs.

Wall Street a ainsi résisté à la morosité des autres places mondiales qui ont mal réagi aux indicateurs chinois du jour témoignant d'une nouvelle baisse des prix producteurs et d'un recul des ventes de voitures en août.

"Il faut une action plus décisive des autorités en Chine. Elles disposent de leviers qu'elles n'utilisent pas alors que les statistiques sont de plus en plus négatives", commente Art Hogan, stratège chez Wunderlich Securities.

Dans une interview à CNBC, David Tepper, l'influent gérant d'Appaloosa Management, s'est dit inquiet pour les résultats de sociétés et le marché boursier, ce qui a également entretenu la prudence des opérateurs après la volatilité des dernières semaines déclenchée par le krach boursier en Chine et la dévaluation du yuan il y a un mois.

"De nouvelles réalités se sont imposées au marché et la volatilité persistera le temps qu'il s'ajuste à cette nouvelle donne", a-t-il dit.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS