Maurel & Prom pâtit des cours du brut et absorbe une ex-filiale

jeudi 27 août 2015 21h20
 

PARIS (Reuters) - Le groupe pétrolier Maurel & Prom a annoncé jeudi un projet d'absorption de la société MPI, son ancienne filiale nigériane scindée en 2011, pour faire face à la chute des cours du brut et renforcer sa position dans le mouvement de consolidation engagé dans le secteur.

Maurel & Prom a parallèlement publié des résultats semestriels lourdement impactés par la baisse des prix du pétrole et la réduction drastique de ses investissements mais a précisé qu'il tablait sur une amélioration de ses performances sur la deuxième partie de l'année.

Pour les six premiers mois de l'année, le groupe accuse une perte opérationnelle de 32,8 millions d'euros et une perte nette de 44 millions alors qu'il était bénéficiaire un an auparavant, et son chiffre d'affaires est tombé à 157,8 millions d'euros, contre 295,5 millions il y a un an.

Le retour de MPI au sein du groupe "s'inscrit dans une logique de consolidation du secteur et permettrait au nouvel ensemble de bénéficier d'une capacité financière renforcée", explique dans un communiqué Maurel & Prom, dont les actifs sont très majoritairement situés au Gabon.

Les conseils d'administration des deux sociétés ont approuvé à l'unanimité le principe d'une fusion par absorption, qui doit être approuvée par les assemblées générales de leurs actionnaires en décembre 2015 avec effet rétroactif au 1er janvier 2015.

L'opération prévoit que les actionnaires de MPI recevront une action Maurel & Prom pour deux actions MPI, une parité indicative qui tient compte du versement d'un dividende exceptionnel de 45 centimes d'euros par action MPI.

Elle doit ainsi permettre des synergies de coûts et des économies fiscales, qui, selon Maurel et Prom, auraient représenté 14,5 millions d'euros au titre de l'exercice 2014 sur une base pro forma, soit 12 millions d'euros d'économies fiscales et 2,5 millions d'euros de frais de fonctionnement correspondant aux coûts de cotation, structure et gestion de MPI.

L'opération se traduira aussi par une combinaison de cash-flows "significatifs" provenant de la production au Gabon et en Tanzanie et de dividendes provenant de la société pétrolière nigériane Seplat.

A fin juin, la trésorerie de Maurel & Prom ressort à 101,6 millions d'euros, contre 174 millions un an plus tôt, une baisse limitée grâce au retraitement des coûts et des investissements pour les adapter à la chute brutale des prix du pétrole.   Suite...

 
Le groupe pétrolier Maurel & Prom a annoncé jeudi un projet d'absorption de la société MPI, son ancienne filiale nigériane scindée en 2011, pour faire face à la chute des cours du brut et renforcer sa position dans le mouvement de consolidation engagé dans le secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Jorge Silva