Le moral des patrons allemands monte malgré le risque chinois

mardi 25 août 2015 13h18
 

par Paul Carrel et Irene Preisinger

BERLIN/MUNICH (Reuters) - Le climat des affaires a continué de s'améliorer au mois d'août en Allemagne mais les exportations, qui ont soutenu la croissance au deuxième trimestre, risquent fort de subir un coup de frein brutal avec le ralentissement de l'économie chinoise, a déclaré mardi l'institut d'études économiques Ifo.

Son indice du climat des affaires, calculé mensuellement sur la base d'une enquête auprès d'environ 7.000 entreprises, a atteint 108,3 contre 108,0 en juillet, au plus haut depuis mai.

Il dépasse ainsi le consensus des estimations d'économistes recueillies par Reuters, qui le donnait à 107,7.

Cette bonne surprise a été annoncée deux heures après la publication des chiffres détaillées du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, qui confirment une croissance de 0,4% par rapport aux trois premiers mois de l'année et de 1,6% en rythme annuel.

Mais pour Klaus Wohlrabe, économiste de l'Ifo, les turbulences actuelles en Chine, conséquence du ralentissement marqué de la croissance, sont peu prises en compte dans l'enquête d'août.

"Le thème de la Chine et des marchés émergents aura une importance accrue à l'avenir", a-t-il dit à Reuters.

Les marchés boursiers chinois ont poursuivi leur chute mardi, sans empêcher un rebond d'autres marchés asiatiques et des places européennes au lendemain d'un "lundi noir".

Ces turbulences font craindre un ralentissement accentué de la croissance de la deuxième économie mondiale, après une série d'indicateurs jugés préoccupants ces dernières semaines.   Suite...

 
L'INDICE IFO EN ALLEMAGNE