Tsipras démissionne, vers des élections anticipées en Grèce

jeudi 20 août 2015 21h38
 

par Renee Maltezou et Michele Kambas

ATHENES (Reuters) - Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, confronté à une fronde de l'aile gauche de son parti, a remis jeudi soir sa démission, sept mois après sa prestation de serment, et ouvert ainsi la voie à des élections législatives anticipées.

Ce scrutin, dont il espère sortir renforcé, pourrait avoir lieu le 20 septembre, selon un responsable gouvernemental qui s'est exprimé plus tôt dans la journée.

"Le mandat que j'ai reçu le 25 janvier a atteint ses limites et le peuple grec a désormais son mot à dire", a déclaré Alexis Tsipras lors d'une allocution retransmise à la télévision.

"Le Parlement actuel ne permet pas de dégager un gouvernement majoritaire, ni un gouvernement d'union nationale", a-t-il dit ensuite au président, Prokopis Pavlopoulos, auquel il a remis formellement sa démission.

Le parti de gauche Syriza, la formation du Premier ministre, traverse des turbulences depuis que ce dernier a conclu un accord avec les créanciers d'Athènes sur l'octroi d'un nouveau plan d'aide financière, le troisième depuis 2010, en échange de mesures d'austérité supplémentaires.

La perspective d'élections anticipées à l'automne occupait les esprits depuis plusieurs semaines mais Alexis Tsipras a dû précipiter son calendrier après le refus la semaine dernière d'un tiers des élus de Syriza de soutenir le nouveau programme gouvernemental, le privant virtuellement de sa majorité au Parlement.

Lors de son intervention à la télévision grecque, le chef du gouvernement a défendu le compromis trouvé avec les créanciers, tout en affirmant qu'il n'était pas à la hauteur de ses propres attentes.

"Je vais être honnête avec vous: nous n'avons pas obtenu l'accord que nous voulions avant les élections de janvier", a-t-il reconnu.   Suite...

 
Alexis Tsipras reçu par le président grec Prokopis Pavlopoulios, à Athènes. in Athens, L'actuel Premier ministre grec, confronté à une fronde de l'aile gauche de son parti, a remis jeudi soir sa démission au président du pays et ouvert ainsi la voie à des élections législatives anticipées. /Photo prise le 20 août 2015/REUTERS/Alkis Konstantinidis