Forte baisse des marchés européens inquiets par la Chine

mercredi 12 août 2015 18h05
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse mercredi pour la deuxième séance consécutive, la poursuite de la chute du yuan incitant les investisseurs à délaisser les actifs risqués au profit de valeurs refuge comme les emprunts d'Etat ou l'or.

À Paris, le CAC 40 a chuté de 173,60 points, soit 3,40%, à 4.925,43 points, sa plus mauvaise performance depuis le 29 juin et sa deuxième séance la plus mauvaise depuis novembre 2011. Le Dax allemand a sombré de 3,27% et le Footsie britannique a perdu 1,40%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 lâchait 3,35% et le FTSEurofirst 300 2,69%.

A Wall Street, le Dow Jones perdait 1,3% au moment de la clôture des places européennes.

Tombée mercredi à son plus bas niveau depuis l'été 2011, à 6,4510 pour un dollar, la monnaie chinoise a perdu plus de 4% depuis l'annonce inattendue mardi d'une dévaluation, faisant craindre à certains une nouvelle guerre des monnaies qui pourrait déstabiliser l'économie mondiale.

La publication d'une nouvelle série d'indicateurs macroéconomiques chinois décevants a accentué les craintes sur le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Comme mardi, les valeurs particulièrement exposées au marché chinois ont été sous pression. L'indice des biens personnels et domestiques, notamment alimenté par le compartiment du luxe, a accusé la plus forte baisse sectorielle européenne en perdant 4,14%, devant celui de l'automobile (-4,03%). Aucun des grands indices sectoriels n'a fini en hausse.

Parmi les valeurs du luxe, LVMH a cédé 5,46% et Richemont 4,21%. Dans l'automobile, Daimler a rendu 4,87%, Fiat Chrysler 6,46% et PSA Peugeot Citroën 4,94%.

SECTEUR BANCAIRE ATTAQUÉ   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES