Athènes dit étudier un projet d'accord avec ses créanciers

dimanche 9 août 2015 12h11
 

par Paul Taylor et George Georgiopoulos

BRUXELLES/ATHENES (Reuters) - Le gouvernement grec étudie un projet d'accord sur un troisième plan de renflouement de l'économie du pays rédigé sur la base des discussions avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), a déclaré samedi un responsable gouvernemental.

La Grèce tente de parvenir d'ici mardi à un accord avec ses créanciers en vue d'un nouveau programme de renflouement d'un montant qui pourrait atteindre 86 milliards de dollars.

Un tel accord permettrait le versement d'une première tranche le 20 août, à temps pour faire face à une échéance cruciale de remboursement d'obligations à la Banque centrale européenne (BCE) à cette date.

Des émissaires de l'UE et du FMI ont rencontré samedi les ministres grecs de l'Economie et des Finances à Athènes.

"Les discussions d'aujourd'hui sont en rapport avec les actions à mener avant le versement de la première tranche", a déclaré un responsable gouvernemental grec. "Demain, les échanges porteront sur des questions plus délicates", a-t-il ajouté.

Vendredi, des dirigeants de l'UE ont organisé une téléconférence au cours de laquelle ils ont noté des progrès dans les tractations avec la Grèce.

Les discussions se poursuivent sans accroc et pourraient être bouclées au cours du week-end, a-t-on dit de source informée des débats à l'issue de cette téléconférence.

Si le projet de mémorandum encadrant le déblocage de cette nouvelle aide financière et l'analyse actualisée de la soutenabilité de la dette grecque sont prêts comme prévu mardi, le gouvernement et le parlement grec pourraient les approuver d'ici jeudi.   Suite...

 
La Parlement grec à Athènes. Le gouvernement grec dit étudier un projet d'accord sur un troisième plan de renflouement de l'économie du pays rédigé sur la base des discussions avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI). /Photo d'archives/REUTERS/Alkis Konstantinidis