L'absence de clarté de CASA sur sa réorganisation déçoit

mardi 4 août 2015 14h07
 

par Matthias Blamont et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Crédit agricole S.A. a repoussé mardi sine die le projet de rééquilibrage de ses liens avec les caisses régionales, une décision qui a provoqué l'incompréhension de la communauté financière et la chute de son cours de Bourse.

A 14h00, le titre CASA, plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-0,44%), plongeait de 10,93% à 12,83 euros, dans des volumes étoffés (3,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext). S'il clôturait à ce niveau, il accuserait son recul le plus marqué en une séance depuis le 1er novembre 2011.

Les investisseurs espéraient que la banque, dont la publication des résultats trimestriels est intervenue avant l'ouverture du marché, communique un point d'étape précis sur ce chantier, en discussions depuis plusieurs années.

"Il y a un problème avec la structure (du groupe) et rien ne semble très clair sur la situation (...) Tant que rien n'est clarifié à ce sujet ou que l'on n'en saura pas davantage, il est préférable de sortir et de rester à l'écart", explique un gérant d'actions basé à Paris.

"Il est étonnant d'avoir attendu maintenant pour admettre un peu de façon détournée qu'il y avait un problème. La forme autant que le fond déplaît."

Dans un communiqué, CASA affirme avoir lancé "des réflexions" qui "font l'objet d'échanges avec les autorités de tutelle, en particulier les services de la Banque centrale européenne (BCE). Ces échanges conduisent à constater des contraintes non levées à jour."

"De ce fait, aucune opération susceptible d'affecter substantiellement le périmètre de Crédit agricole S.A. comme celles qui ont pu être évoquées par des sources externes au groupe n'est réalisable à ce stade."

Au cours d'une conférence avec les analystes, le directeur général adjoint chargé des finances, Jérôme Grivet, s'est employé à rassurer en expliquant que les discussions avec la BCE se poursuivaient et que la banque restait libre de ses arbitrages.   Suite...

 
Crédit agricole S.A. (CASA) a repoussé mardi sine die le projet de rééquilibrage de ses liens avec les caisses régionales, une décision qui a provoqué l'incompréhension de la communauté financière et la chute de son cours de Bourse. /Photo prise le 4 août 2015/REUTERS/Stéphane Mahé