Carrefour résiste grâce au Brésil et à l'Espagne

vendredi 31 juillet 2015 12h59
 

PARIS (Reuters) - Carrefour a vu son résultat opérationnel légèrement progresser au premier semestre, la baisse de ses résultats en France ayant été compensée par une solide performance au Brésil et une nette amélioration en Europe.

Le résultat opérationnel courant du premier distributeur européen est ressorti à 726 millions d'euros, en hausse de 1,3%, un chiffre légèrement supérieur au consensus ThomsonReuters I/B/E/S de 711 millions d'euros. A taux de changes constants, la progression s'établit à 2,6%.

En France, où la pression concurrentielle n'a guère faibli, le groupe voit sa rentabilité reculer à 1,8% (contre 2,4%), affectée par les coûts d'intégration de Dia, la taxe sur les surfaces commerciales (Tascom) et le transfert à sa filiale immobilière Carmila de loyers de galeries commerciales.

Le groupe précise toutefois être parvenu à maintenir sa rentabilité à 2,4% en France, hors Dia, Tascom et Carmila.

Il a aussi compensé la forte baisse de son résultat opérationnel courant en France (-20,9%) par une très solide progression en Amérique latine (+26,3%) grâce à une bonne résistance au Brésil malgré la crise.

En outre, Carrefour a triplé ses résultats en Europe grâce au redressement des ventes en Espagne, son troisième marché.

Au total, sans tenir compte des effets négatifs de Dia, de la Tascom et de Carmila, l'opérationnel du groupe grimpe de 13,5%.

Ces résultats contrastent avec ceux de Casino, plombé en France par les baisses de prix de ses hypermarchés Géant et au Brésil par la chute des ventes de sa filiale d'équipement de la maison ViaVarejo.

Pour 2015, Carrefour maintient ses prévisions 2015 d'augmentation de son cash flow libre et d'investissements compris entre 2,5 et 2,6 milliards d'euros.   Suite...

 
Le PDG de Carrefour, Georges Plassat. Le premier groupe de distribution européen a vu son résultat opérationnel légèrement progresser au premier semestre, la baisse de ses résultats en France ayant été compensée par une solide performance au Brésil et une nette amélioration en Europe. /Photo prise le 31 juillet 2015/REUTERS/Stéphane Mahé