LVMH fait nettement mieux que prévu au 1er semestre

mardi 28 juillet 2015 20h45
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - LVMH a fait nettement mieux qu'attendu au premier semestre avec une très forte accélération de la mode-maroquinerie, sa division phare dopée par une forte demande en Europe et au Japon.

Sur le seul deuxième trimestre, la croissance organique du numéro un mondial du luxe a nettement accéléré le pas, ressortant à 9%, après 3% au premier, un chiffre largement supérieur aux 5% attendus en moyenne par les analystes.

Très surveillée, la mode-maroquinerie, qui loge Louis Vuitton - principal contributeur aux profits du groupe - a vu sa croissance organique atteindre 10%, alors que les analystes tablaient sur une progression de 5%.

Le maroquinier pilote avec succès sa montée en gamme tout en préservant l'attractivité de ses modèles monogrammés grâce à une forte créativité.

La marque a été dopée par l'explosion des flux touristiques chinois au Japon (où sa base de comparaison était très favorable) et en Europe, liée à la baisse de l'euro. Elle a également signé de solides performances aux Etats-Unis et a profité d'une hausse de prix de 5% sur ses sacs en Europe.

A l'inverse, comme ses concurrents, Vuitton souffre en Chine continentale, pour cause de prix trop élevés, ainsi qu'à Hong Kong et Macao, boudés par les acheteurs chinois qui préfèrent faire leurs courses au Japon ou en Corée du Sud.

Au total, les ventes du maroquinier en "Grande Chine" ont reculé de 10% au deuxième trimestre, a précisé le directeur financier du groupe, Jean-Jacques Guiony.

Dans les vins et spiritueux, deuxième division la plus profitable du groupe, les ventes se sont redressées (+5%) au deuxième trimestre après un recul de 1% au premier.   Suite...

 
LVMH publie des résultats semestriels en forte hausse, portés par des effets de couverture de changes positifs et par une très forte accélération de sa division phare, la mode-maroquinerie./Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer