COR-Volkswagen devient le premier constructeur mondial devant Toyota

mardi 28 juillet 2015 17h38
 

par Andreas Cremer et Minami Funakoshi

MUNICH/TOKYO (Reuters) - Au 6e paragraphe, bien lire que Toyota publie mardi prochain ses résultats du 1err trimestre et non du premier semestre.

Volkswagen a supplanté Toyota comme premier constructeur automobile mondial, au vu des ventes réalisées au premier semestre, réalisant ainsi avec trois années d'avance une ambition de longue date.

Rester au sommet ne sera pas de tout repos pour le champion allemand car les ventes diminuent en Chine, pays qui absorbe le tiers de ses ventes mondiales, ce qui l'expose trop à une demande européenne plutôt stagnante.

"La recherche d'économies d'échelle n'est pertinente que si elle développe des synergies et de ce point de vue VW n'a pas vraiment réussi", commente Stefan Bratzel, qui dirige le cercle de réflexion Center of Automotive Management. "La dépendance à la Chine est le point faible de VW et gérer un groupe aussi imposant est inévitablement source de problèmes".

Sous la houlette du président du directoire Martin Winterkorn, en poste depuis huit ans, Volkswagen s'est lancé dans une course à la taille, avec notamment une forte hausse des ventes en Chine.

Le 17 juillet, Volkswagen, qui outre la marque éponyme comprend entre autres Audi, Porsche et Skoda, avait fait état d'un recul de 0,5% de ses livraisons mondiales au premier semestre, à 5,04 millions d'unités. Par comparaison, Toyota a annoncé mardi que ses ventes mondiales avaient reculé de 1,5%, à 5,02 millions de véhicules, sur la même période.

Toyota, qui publie mardi prochain les résultats du premier trimestre de son exercice décalé, a évoqué un ralentissement des marchés émergents et un alourdissement de la fiscalité des mini-véhicules au Japon.   Suite...

 
Volkswagen a supplanté Toyota comme premier constructeur automobile mondial en termes des ventes sur les six premiers mois de 2015, atteignant ainsi un objectif fixé pour le long terme avec trois années d'avance. Les ventes mondiales du groupe japonais ont reculé à 5,02 millions de véhicules sur le premier semestre de l'année calendaire 2015, tandis que Volkswagen a fait état le 17 juillet de ses livraisons mondiales à 5,04 millions d'unités, sur la même période. /Photo prise le 30 juillet 2014/REUTERS/Toru Hanai