Les pressions sur les prix éclipsent les objectifs de Michelin

mardi 28 juillet 2015 12h01
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Michelin a fait état mardi d'une aggravation des pressions sur les prix des pneumatiques dans un contexte toujours très concurrentiel, ce qui éclipse totalement en Bourse la confiance affichée par le groupe pour ses résultats de 2015.

Michelin a prévenu que l'effet prix-mix-matières premières, négatif au premier semestre, le resterait sur l'ensemble de l'année alors qu'il le voyait jusqu'à présent redevenir positif.

A 11h40, l'action du fabricant de pneumatiques chute de 6,18% à 88,66 euros, après un plus bas à 87,80 euros. Si l'ampleur de ce repli se maintenait à la clôture, le titre signerait sa plus forte baisse en une séance depuis novembre 2011.

"Les pressions prix que l'on retrouve particulièrement sur des marchés comme la Chine, l'Asie du Sud-Est, l'Afrique-Moyen-Orient, où les Chinois exportent, est probablement un peu plus forte que ce que l'on avait anticipé au départ", a expliqué le directeur financier Marc Henry au cours d'une conférence de presse.

"En Europe, l'effet baisse de l'euro a été probablement un peu plus forte que ce qu'on pouvait anticiper, c'est pour cela qu'on corrige."

Le recul de la devise européenne face au billet vert au premier semestre a eu un impact défavorable car Michelin achète en dollar son pétrole et son caoutchouc naturel, deux ingrédients qui composent 40% d'un pneu.

De surcroît, si le groupe a bénéficié au premier semestre d'un impact positif de 228 millions d'euros lié à la baisse récente des prix des matières premières, celle-ci a aussi un effet négatif retardé puisque Michelin doit la répercuter à ses clients en vertu de contrats d'indexation.

"Les résultats du premier semestre sont globalement en ligne, mais le mix-prix est faible, ce qui devrait décevoir les investisseurs", commente un trader basé à Paris.   Suite...

 
Jean-Dominique Sénard, président de Michelin. Le fabricant de pneumatiques a fait état d'une aggravation des pressions sur les prix des pneumatiques dans un contexte toujours très concurrentiel, ce qui a éclipsé totalement en Bourse la confiance affichée par le groupe pour ses résultats de 2015. /Photo prise le 28 juillet 2015/REUTERS/Stéphane Mahé