Valeo relève ses objectifs mais la Chine inquiète

lundi 27 juillet 2015 12h06
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Valeo a relevé lundi son objectif annuel de marge et a fait état de commandes record pour ses technologies d'aide à la conduite et de réduction des émissions de CO2, mais l'équipementier automobile est victime en Bourse des craintes persistantes sur la Chine et de prises de bénéfices.

A 11h40, l'action Valeo perd 2,05% à 123,95 euros, après un plus bas à 121 euros, dans un marché lui-même en net repli (-1,2% pour l'indice CAC 40).

"Il est clair que la Chine reste le principal centre d'intérêt pour tous les équipementiers (...) Il semble que ni le relèvement des prévisions, ni les prises de commandes extrêmement vigoureuses de Valeo ne calment les inquiétudes qui entourent la Chine à l'heure actuelle", commente ISI Auto dans une note.

Le groupe anticipe désormais cette année une marge supérieure au taux de 7,2% affiché en 2014, et non plus seulement "légèrement" supérieure, et prévoit une légère progression de sa marge opérationnelle au second semestre par rapport au premier (7,4%).

Mais ses prises de commandes, au record de 10,7 milliards d'euros au premier semestre et bien parties pour dépasser les vingt milliards sur l'ensemble de 2015, ont été enregistrées pour un quart en Chine, reflet de son exposition à un marché qui donne de sérieux signes de ralentissement.

Le marché automobile chinois devrait afficher cette année une croissance de 4% à 5%, loin des progressions à deux chiffres qu'il a connues au cours des années passées.

"Le marché chinois restera le premier marché au niveau mondial", a précisé le directeur général de Valeo, Jacques Aschenbroich, au cours d'une conférence de presse.

"Mais j'ai toujours dit que plus on investissait en Chine, plus il fallait qu'on investisse en Europe et en Amérique du Nord et dans les autres géographies, pour ne pas mettre tous nos oeufs dans le panier chinois. Notre ambition, c'est de croître, bien sûr, mais de façon équilibrée."   Suite...

 
Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo. L'équipementier automobile, qui affiche un bénéfice opérationnel en forte hausse au premier semestre grâce son positionnement sur les technologies d'aide à la conduite et à son exposition au marché chinois, relève son objectif de marge pour l'année. /Photo prise le 27 juillet 2015/REUTERS/Stéphane Mahé